Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

«Je connais tes œuvres: je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Ainsi, parce que tu es tiède…» Apocalypse 3 v 15-16

«Je connais tes œuvres: je sais que tu n'es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant! Ainsi, parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.»‭‭Apocalypse‬ ‭3:15-16‬
Je connais tes œuvres Les oeuvres de toutes les Églises sont connues, mais à Laodicée, rien ne reçoit l’approbation du Seigneur. Tu n’es ni froid ni bouillant Rien d’hostile envers Christ, aucun zèle pour lui. Jésus aimerait mieux que l’on s’oppose à lui plutôt que d’être chrétien de nom ou apathique. Terrible menace faite à cette église de Laodicée qui se trouvait dans l’état religieux le plus triste et le plus dangereux ! Être froid, c’est la condition de l’homme naturel, inconverti, étranger à la vie de l’Esprit de Dieu ; et être bouillant, c’est être tout entier pénétré du feu de cet Esprit qui sanctifie (comparer Romains 12.11). Le tiède est celui qui connaît l’Évangile, mais que tous les moyens de grâce, tout l’amour du Sauveur n’ont pu gagner assez pour l’arracher à lui-même et au monde (Matthieu 6.24 ; Matthieu 12.30 ; Jacques 4.4 ; 1 Jean 2.15). Il n’y a en lui ni force, ni activité, ni progrès, ni sentiment de ce qui lui manque (verset 17), c’est un état stationnaire de paresse morale, d’impuissance, de langueur. On pourrait être surpris, au premier abord, que le Seigneur préfère le froid au tiède ; mais cela est parfaitement fondé dans la nature des choses. Le premier ne peut se faire illusion en se persuadant qu’il est chrétien et reçu en grâce, le second vit dans cette funeste erreur, l’un pourra sentir un jour vivement sa pauvreté, sa misère, ses péchés, et se convertir au Sauveur, lorsqu’il s’offrira à lui (Matthieu 21.31) l’autre connaît tout ce qui aurait dû opérer cette œuvre en lui, et l’Évangile est devenu pour lui un sel qui a perdu sa saveur. C’est pourquoi il inspire au Seigneur, non pas cette indignation qui provoque les jugements terribles, mais ce dégoût que nous cause l’eau tiède, et de là ces paroles, pires que les menaces les plus sévères : Je te vomirai de ma bouche. Extrait des commentaires de Bible Annotée interlinéaire, chapitre par chapitre. N’hésitez pas à télécharger l’application gratuite Bible.audio dans votre téléphone. La suite demain Soyez bénis !

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter