Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. Romains 8:37

Les souffrances ne nous éloigneront pas de Christ, car dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs. Nous avons la victoire avec l’aide de « celui qui nous a aimés. »

La présence de l’Esprit de Dieu dans la vie des croyants est la preuve de leur adoption par le Père : l’héritage du Fils leur est promis (Romains 8:5-17). Mais cette espérance se vit au sein de la souffrance (Romains 8:18-30) : la pleine rédemption est encore future, cette délivrance de l’ancienne création dont les croyants sont encore solidaires par leur corps.

L’Esprit, lui-même, par ses gémissements, se solidarise avec eux (Romains 8:22,23,26), et son intercession se conforme au plan divin qui s’accomplit en vue de la gloire à venir (Romains 8:27-30). Se sachant libéré de toute condamnation grâce à Jésus-Christ (Romains 8:1, 31-39), son autre intercesseur (Romains 8:34), le croyant peut faire face à l’épreuve et à l’opposition car il sait que son amour pour Dieu (Romains 8:28) ne fait que répondre à cet amour glorieux que « Dieu lui-même nous a témoigné en Jésus-Christ notre Seigneur » (Romains 8:39).

Qui nous séparera de l’amour de Christ ? (Romains 8:35a) : la réponse à cette question est le point fort de l’argumentation de Paul concernant la sécurité du croyant. Il mentionne sept situations qu’il a lui-même vécues et qui peuvent dresser une barrière entre Dieu et nous : la tribulation, l’angoisse, la persécution, la faim, le dénuement, le péril, l’épée (Romains 8:35b-36).

L’amour du Christ ne nous empêche pas d’expérimenter ces situations mais il nous soutient dans l’épreuve (Romains 8:37). Ayant regardé tout ce que comporte la vie, Paul sait que rien ne peut nous séparer de l’amour du Christ.

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible
TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter