Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

C’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut. Romains 10:10

« Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, selon ce que dit l’Ecriture : Quiconque croit en lui ne sera point confus. » (Romains 10:910)

confesses … le Seigneur Jésus.

Il ne suffit pas de reconnaître qu’il est Dieu et Seigneur de l’univers, puisque même les démons admettent cette vérité (Jacques 2.19). Il s’agit d’avoir personnellement, intimement et sans réserve la conviction que Jésus est notre maître et souverain. Cela implique de nous repentir de notre péché, de placer notre confiance en Christ pour être sauvés et de nous soumettre au Seigneur. C’est l’aspect de la foi qui engage la volonté humaine (voir Romains 1:16).

crois dans ton cœur.

Le verbe grec traduit par « croire » signifie « faire confiance, s’appuyer sur, avoir foi en ». Lorsqu’il se rapporte au salut, il est généralement au présent (« croit »), ce qui indique que la foi n’est pas simplement un événement passé, mais un état actuel. La foi qui sauve vraiment est surnaturelle, c’est un don de la grâce que Dieu produit dans le cœur (voir Éphésiens 2:8) et le seul moyen par lequel l’homme peut s’approprier la véritable justice (voir Romains 3:22, 25 ; 4:1, 5, 13, 20 ; 5:1 ; Romains 4:1-25). La foi salvatrice consiste en trois éléments :

mental : l’esprit comprend l’Évangile et la vérité sur Christ (Romains 10:14-17) ;
émotionnel : la personne accepte la véracité de ces faits en regrettant ses péchés et en se réjouissant de la miséricorde et de la grâce de Dieu (Romains 6:17 ; Romains 15:13) ;
lié à la volonté: le pécheur soumet sa volonté à Christ et croit qu’il est le seul espoir de salut (voir Romains 10:9).
La foi sincère produit toujours une obéissance authentique (voir Romains 4:3 ; Jean 8:31 ; 14:21-24).

Dieu l’a ressuscité des morts. La résurrection de Christ est la confirmation suprême de son ministère (voir Jean 2:18-21). Il est nécessaire d’y croire pour être sauvé, parce qu’elle constitue la preuve que Christ était celui qu’il a affirmé être et que le Père a accepté son sacrifice à la place des pécheurs (voir Romains 4:24 ;  Actes 13:32-33 ; 1 Pierre 1:3-4). Sans la résurrection, il n’y a pas de salut (1 Corinthiens 15:14-17).

seras sauvé. Cette citation ne démontre pas seulement que le salut par la foi seule a toujours été dans le plan de Dieu, mais que personne n’en fut jamais exclu (Romains 1:16 ; Romains 3:21-22 ; 2 Pierre 3:9; Jonas 3:5).

Utilisé cinq fois dans Romains (et huit fois dans sa forme verbale), le mot clé « salut » signifie à la base « délivrance » ou « libération ». La puissance de l’Évangile délivre les hommes de la perdition (Matthieu 18:11), de la colère de Dieu (Romains 5:9), de l’obstination dans l’ignorance spirituelle (Osée 4:6 ; 2 Thessaloniciens 1:8), de l’habitude mauvaise de ne rien se refuser (Luc 14:26) et des ténèbres des fausses religions (Colossiens 1:13 ; 1 Pierre 2:9). Elle les délivre du châtiment ultime pour leurs péchés, c’est-à-dire la séparation éternelle d’avec Dieu et la punition éternelle (voir Apocalypse 20:6).

confessant. Ce verbe grec signifie « dire la même chose, admettre ». Celui qui confesse Jésus comme Seigneur (voir Romains 10:9) est d’accord avec le Père pour dire que Jésus est le Sauveur et le Seigneur.

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible
TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter