Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre. Jean 15,20

Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre. Jean 15,20 Extrait de la  Bible annotée interlinéaire

Il leur avait dit cette parole (Jean 13.16) pour les exhorter à l’humilité ; il la leur rappelle ici pour les encourager à souffrir avec patience (comparer Matthieu 10.24).

Puisque le serviteur n’est pas plus grand que son seigneur, les disciples ne doivent pas s’attendre à éviter les persécutions que leur Maître a endurées, il les en prévient, afin qu’ils ne soient pas découragés quand elles se produiront (Jean 16.1-4).

Mais quel est le sens de ces derniers mots : s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre ?

Au premier abord, il paraît tout simple de considérer comme sujet de la proposition les individus bien disposés qui se sont séparés de la masse hostile : si, même au milieu de son peuple qui le rejetait, Jésus eut le bonheur de voir un petit nombre d’âmes recevoir sa parole et s’attacher à lui, il en sera de même pour les disciples. Telle est l’interprétation d’Olshausen, Lange, M. Godet.

Mais on objecte à cette interprétation que le sujet de la seconde partie du verset 20 doit être le même que celui de la première partie à savoir les juifs persécuteurs, auxquels se rapportent du reste tous les verbes de ce discours (versets 20, 21, 22 et jusqu’au verset 25).

Il ne faut pas avec Grotius et Stier voir dans la seconde proposition une douloureuse ironie : ils ne garderont pas plus votre parole qu’ils n’ont gardé la mienne ! L’ironie ne convient pas au sérieux et à la sérénité de ce discours ; et cette déclaration amère ne serait pas exacte, car l’insuccès de Jésus n’avait pas été complet.

Il faut laisser à la parole de Jésus son sens général. L’accueil qu’il a reçu de la part du monde présage aux disciples l’accueil auquel ils doivent s’attendre eux-mêmes : les uns les persécuteront, d’autres garderont leur parole ; des troisièmes, comme Saul de Tarse, passeront des rangs des persécuteurs à ceux des fidèles.

Le monde ennemi de Dieu n’est jamais toute notre humanité ; son opposition violente contre l’Évangile ne se manifeste pas partout de la même manière absolue. Il reste toujours un vaste champ où les disciples peuvent répandre la parole de vie avec la certitude de rencontrer des âmes qui la garderont. Telle est l’interprétation de Wette, Meyer, Luthardt, Weiss, Keil, Astié.

Extrait des commentaires Bible annotée interlinéaire – Un aperçu exhaustif de chaque texte de la Bible.

N’hésitez pas à télécharger l’application gratuite Bible.audio dans votre téléphone

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter