Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?
Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous. Philippiens 4:4

Faire un don au Journal Chrétien

C’est édifiant de voir qu’un prisonnier, qui pouvait craindre pour sa vie, puisse non seulement se réjouir, mais demander aux autres de se réjouir. Cela montre la puissance que possède l’Évangile à consoler ceux qui font tout en Christ.

L’enthousiasme de Paul quant à l’espérance future des Philippiens déborde pour se répandre en une exhortation à demeurer fermes (Philippiens 4:1) qui exprime également son amour réel pour son troupeau. Il l’appelle ma joie et ma couronne, indiquant qu’il est plus précieux à ses yeux que les diamants, les perles ou les bijoux. C’est le genre d’amour que doit avoir un pasteur pour ceux qu’il sert. C’est un amour qui conduit Paul à être disposé à donner sa vie pour son troupeau.

Ce n’était pas un amour abstrait pour un troupeau abstrait que Paul éprouvait. Il connaissait par leurs noms les membres de l’église, tout comme notre Seigneur connaît les noms de ses brebis (Jean 10:3), et il a distingué deux femmes en les mentionnant spécifiquement. Tous les pasteurs devraient connaître leurs membres aussi bien que Paul. Évodie et Syntiche reçoivent le conseil d’avoir une même pensée dans le Seigneur (Philippiens 4:2). Les désaccords amoindrissent le pouvoir qu’a le peuple de Dieu d’influencer le monde qui l’entoure. Ces deux femmes avaient eu un témoignage louable pour le Seigneur dans le passé, mais à ce moment-là, elles avaient besoin d’aide. Un fidèle collègue de Paul est invité à les réconcilier (Philippiens 4:3). Les chrétiens, qui ont eux-mêmes été réconciliés avec Dieu, doivent également mettre fin aux désaccords qui les opposent.

Paul évoque au passage Clément, un autre de ses collègues de Philippes, dont on pense traditionnellement qu’il s’agit du même Clément que celui qui devint plus tard évêque de Rome. Mais, indépendamment de la mention explicite faite par Paul, des noms de ses collègues, il sait que leurs noms sont dans le livre de vie (Philippiens 4:3), ce qui signifie qu’ils sont sauvés et inscrits comme citoyens des cieux.

Au lieu de se disputer, les Philippiens doivent toujours se réjouir dans le Seigneur (Philippiens 4:4). Paul leur rappelle ce qu’il a dit en Philippiens 3:1 et dans le chapitre introductif de cette lettre. Quelles que soient les circonstances, les chrétiens peuvent se réjouir d’avoir été pardonnés par le Seigneur qui les aime d’un amour éternel, un amour qui a triomphé du péché, des principautés, de la mort et du mal sous toutes ses formes.

Mais cette réjouissance ne doit pas se faire avec fierté, ni aux dépens d’autrui. Les croyants reçoivent le commandement de faire en sorte que leur douceur soit connue de tous (Philippiens 4:5). Le mot traduit par « douceur » peut aussi être rendu par « bienveillance » ou « impartialité ». Il n’existe pas de vertu chrétienne cachée ou invisible. Notre nature renouvelée de chrétien doit apparaître clairement.

La réjouissance et la douceur sont difficiles en période d’angoisse, aussi Paul conseille-t-il aux croyants de se libérer de toute forme d’anxiété (Philippiens 4:6). Comment ? En étant des hommes et des femmes de prière et en présentant toutes choses à Dieu avec des actions de grâce pour la miséricorde et le pardon du Seigneur. Pour un chrétien, Dieu est un ami intime et un Seigneur capable d’aider en toutes circonstances. En priant, nous lui permettons de partager nos fardeaux.

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter