Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Adhérer

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Votre tristesse se changera en joie. Jean 16:20

Partager sur:

La fin du temps de grâce est proche. Les souffrances actuelles des chrétiens vont se transformer en joie quand le Seigneur Jésus-Christ reviendra. Les souffrances de la vie actuelle ne pourront désormais les priver de cette joie !
Plusieurs des thèmes évoqués précédemment se retrouvent dans Jean 16 : le départ et le retour de Jésus, l’opposition entre la communauté des disciples et le monde, la parole et l’Esprit, l’inquiétude et le réconfort, etc. L’œuvre du Saint-Esprit occupe à nouveau une place importante (il est étroitement associé à la parole du Christ), de même que la prière (adressée au Père au nom du Fils). Car c’est l’Esprit (Jean 14:15-27 ; 16:5-16) qui est la sève qui, par la Parole de vérité, fait passer la vie du cep aux sarments et leur donne de porter du fruit (15:1-17). C’est pourquoi la section insiste sur les nouveautés de l’heure qui vient (Jean 16:25) et qu’introduiront la mort et la résurrection de Jésus : la présence du Saint-Esprit (Jean 16:7-14), la joie (Jean 16:20-24), l’exaucement des prières (Jean 16:23-24), le jugement du dominateur de ce monde (Jean 16:11) et la défaite du monde (Jean 16:33). Ainsi, dans le procès que l’Esprit mène contre le monde, le Fils verra sa cause triompher (versets 8-11). Cependant, la souffrance de la période de la Passion ne disparaîtra pas avec la résurrection (Jean 16:22 ; Jean 16:33).

« En vérité, en vérité, je vous le dis, vous pleurerez et vous vous lamenterez, et le monde se réjouira : vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse se changera en joie. » (Jean 16:20)

Dans ce verset, Jésus parle de sa crucifixion qui sera un sujet de tristesse pour ses disciples et un temps de réjouissance pour ses détracteurs. Ceux qui étaient opposés à Jésus ont pu croire que la croix représentait sa défaite et le jugement de Dieu sur lui. Mais la résurrection transforme la défaite apparente de Jésus en victoire, la victoire apparente de ses adversaires en jugement, et la tristesse de ses disciples en joie.

« Votre tristesse se changera en joie », dit Jésus

L’événement qui fit se réjouir le royaume perverti de l’homme (« le monde ») et attrista les disciples de Jésus sera celui-là même qui conduira le monde à pleurer et les croyants à se réjouir. Les disciples allaient bientôt prendre conscience de la nature merveilleuse du don du salut divin et du Saint-Esprit à travers ce qu’il accomplissait, et les bénédictions que constituent les prières quand elles sont exaucées (voir Jean 16:24). Les Actes rapportent la venue du Saint-Esprit ainsi que la puissance et la joie de l’Église primitive (Actes 2:4-47 ; Actes 13:52).

D’une manière générale, les chrétiens pleurent et se lamentent durant les jours ténébreux de la persécution, tandis que le monde se réjouit. Mais bientôt, au retour du Seigneur, toute leur tristesse sera changée en une joie d’autant plus grande que nul ne pourra la leur ravir.

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter