Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Va, mon peuple, entre dans ta chambre, et ferme la porte derrière toi ; Cache-toi pour quelques instants, jusqu’à ce que la colère soit passée. Esaïe 26:20

La restauration finale d’Israël était encore lointaine. Il lui fallait donc prier sans relâche pour sa restauration, dans la solitude, jusqu’à ce que le temps de l’indignation de Dieu soit passé.

On est tenté de se demander pourquoi Esaïe revient encore sur le thème du jugement, déjà traité sous tant d’aspects différents. Il est évident que le peuple de Dieu doit apprendre la patience, en attendant l’instauration d’un état de félicité éternelle, et accepter le déroulement du plan de la rédemption tel que l’a voulu Dieu dont les voies nous échappent.

Pour ce qui concerne la nature de l’action divine en question, plusieurs indices plaident pour une intervention ponctuelle par opposition au jugement dernier. Dans Esaïe 26:20, l’ordre de « fermer les portes » est une allusion à l’entrée de Noé dans l’arche avant le déluge (Genèse 7:16), jugement radical mais situé, par les nombreuses indications chronologiques qui jalonnent le récit (Genèse 7:6, 10, 11, 17, etc.), dans le monde qui nous est familier.

Ce n’est probablement pas la seule allusion au texte de la Genèse. Plusieurs décèlent au verset 21 un renvoi au sang d’Abel absorbé par la terre (Genèse 4:11), laquelle va l’exposer au grand jour en vue de l’expiation de la faute commise contre un juste.

La suite de l’histoire de la rédemption offre une troisième piste : l’ordre « va, mon peuple » rappellerait les plaies que le Seigneur s’apprêtait à envoyer contre l’Egypte (Exode 12:22).

On peut en conclut qu’Esaïe annonce ici le châtiment des ennemis de Dieu et de son peuple ; Israël est donc invité, comme à la veille de l’exode, à se mettre à l’abri d’un jugement qui ne concerne que ses oppresseurs. En effet, quoique brève – « quelques instants » (verset 20) – la tempête se déchaînera avec une rare violence.

Agir avec nous...

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité.

Le journal emploie une équipe de journalistes professionnels et collabore avec des agences de presse internationale, qui produisent chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux religieux, économiques, politiques, environnementaux et sociaux. Nous faisons cela car nous pensons que la publication d’informations fiables, transparentes et accessibles à tous sur ces questions est indispensable.

Vous comprenez donc pourquoi nous sollicitons votre soutien. Des dizaines de milliers de personnes viennent chaque jour s’informer sur le Journal Chrétien, et de plus en plus de lecteurs comme vous soutiennent le journal.

Les dons de nos lecteurs représentent 100% de nos ressources. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, le journal serait renforcé. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir le Journal Chrétien en cliquant ici.

Téléchargez nos applications

Téléchargez nos applications

– L’application Bible.audio

Téléchargez l’application Bible.audio sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play. (appareils Android).

 

– L’application Journal Chrétien

Téléchargez l’application du Journal Chrétien sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play (appareils Android).

 

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter