Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?
Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Qui alimente ta vie ?

Faire un don au Journal Chrétien

Alors que dans ces temps de confinements nous sommes bloqués dans nos habitations, nous pouvons réaliser l’extraordinaire opportunité qu’il nous est donné de faire une pause dans notre course effrénée qu’est notre quotidien. Trop souvent notre rythme journalier orchestré par nos obligations nous déconnecte de notre foi et de notre relation avec Christ. Or, il nous faut demeurer en Lui pour vivre. Profitons de ce temps pour méditer les enseignements de Jésus.

Lorsque Jésus enseigne ses disciples sur la relation que nous devons avoir avec Lui, il utilise l’image du cep et des sarments.

« Je suis le cep, vous êtes les sarments. » (Jn 15 v 5)

Le cep et les sarments font partie de la vigne. Le cep est le tronc, les sarments sont les branches, ces dernières sont attachées au cep.

Jésus annonce à ses disciples qu’il est le vrai cep : « Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.‭ » (Jn 15 v 1)

Si Jésus est le vrai cep, cela signifie qu’il y en a de faux. Ce simple verset doit nous pousser à nous poser la question : sur qui sommes nous greffés ? À qui sommes-nous attachés ? En qui puisons-nous notre sève, notre vie ? Qui est celui qui nous alimente dans notre quotidien ?

La relation entre le cep et les sarments est une relation de dépendance. Les sarments dépendent du cep pour avoir la vie. Si les sarments ne sont pas attachés au cep, ils meurent.

« Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent.‭ » (Jn 15 v 6)

C’est pourquoi nous ne pouvons vivre notre vie en dehors de Christ.

« Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui–même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.‭ »

La destinée de Christ était de donner sa vie afin de nous en rendre bénéficiaires.

« En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.« 

Nous sommes rendus bénéficiaires non pas comme un bénéfice extérieur à nous-mêmes mais comme une vie jaillissant de l’intérieur de nous-mêmes. Cette source qui jaillit est spirituelle. Pour le vivre, il nous faut boire une eau, celle de Christ.

« mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.‭ » (Jn 4 v 14)

Plus que d’être au bénéfice de l’œuvre de Christ, nous devenons nous-mêmes une partie de Lui, un prolongement de sa personne. Étant nés de nouveau, nous sommes nés de Dieu. Il est la tête du corps, nous sommes ses membres. Ayant bu de son eau, nous devenons nous-mêmes une source d’eau porteuse de vie, si du moins nous demeurons en Lui :

« En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant Lui. » (Eph 1 v 4)

« En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce. » (Eph 1 v 7)

« En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté. » (Eph 1 v 11)

« En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Évangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint–Esprit qui avait été promis. » (Eph 1 v 13)

Tout comme Lui, notre destinée est de mourir à nous-mêmes pour ainsi porter la vie. Si nous demeurons en Lui, il nous faut vivre au quotidien ce détachement de nous-mêmes. Nous ne sommes pas appelés à boire cette eau une seule fois, mais perpétuellement, chaque jour, chaque heure, à chaque instant, comme si notre vie en dépendait. Demeurant en Lui, nous sommes abreuvés de son eau. Il nous transmet sa vie. Remplis de sa vie, nous portons du fruit.

Ce fruit est à la destination du vigneron qui le récolte. Le vigneron, c’est le Père. Si le Père a planté une vigne, c’est pour en récolter le fruit. Notre vie, notre destinée, notre raison d’être est de porter du fruit en Lui. Nous avons été créés pour un but : Célébrer la gloire de Dieu. (Eph 1 v 12) Il nous est impossible de porter du fruit que le Père puisse récolter si nous ne demeurons en Celui qui transmet la vie.

Prenons donc le temps un instant de penser à ce qui alimente notre vie …

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter

Donnez les moyens au Journal Chrétien. Changez le monde!

Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien!

Je fais un don pour le Journal Chrétien