Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. Hébreux 11:1

Le chapitre 10 de l’épître aux Hébreux traitait de la confiance avec laquelle les croyants doivent attendre ce qui leur est promis ; l’auteur de la lettre va maintenant donner des exemples de ce que signifie vivre avec une confiance totale dans la parole de Dieu et avec l’espoir d’un avenir encore invisible.

« Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. » Hébreux 11:1

Exemples de foi persévérante

L’auteur commence par définir la foi comme la capacité d’être assuré des choses qu’on espère et certain de celles qu’on ne peut voir (Hébreux 11.1), avant d’énumérer plusieurs exemples de l’Ancien Testament montrant ce dont la foi est capable (Hébreux 11.2).

La foi voit ce que les autres ne voient pas.

Elle se délecte de la réalité des choses à venir, et rend le croyant capable de comprendre que par la puissance de sa Parole, Dieu put créer l’univers visible à partir de l’invisible, ainsi que tout ce qui en fait partie (Hébreux 11.3 ; cf. Psaumes 19.2-7 ; 33.6-9). Par la foi, Abel rencontra Dieu et fut en mesure de discerner le genre d’offrande qui lui était agréable, bien avant que la loi ne fût donnée (Hébreux 11.4 ; Genèse 4.3-5). Sa foi l’aida à offrir un sacrifice meilleur que celui de Caïn et à laisser un témoignage qui lui a survécu.

La foi permet aux croyants de marcher étroitement avec Dieu.

Avant le déluge, Hénoc marcha avec Dieu pendant trois cents ans, entouré d’une méchanceté sans bornes, sans vaciller dans sa foi (Hébreux 11.5-6 ; Genèse 5.22-24). Sa marche dans la droiture plut à Dieu qui décida de le prendre au ciel sans le faire passer par la mort.

La foi permet aux croyants de prévoir le danger et la destruction.

Noé fut averti de la destruction prochaine du monde. Il manifesta sa foi en agissant conformément aux avertissements divins relatifs au déluge à venir. Sa foi lui permit de passer de nombreuses années à construire une arche pour sauver sa famille (Hébreux 11.7 ; Genèse 6.8-9.17). Les infidèles et les incroyants de son temps méprisèrent l’avertissement de Dieu et continuèrent à manger, à boire, à se marier et à donner leurs enfants en mariage, à acheter, à vendre, à planter et à bâtir jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche. Tous ceux qui avaient rejeté Dieu furent pris à l’improviste quand le déluge survint et les engloutit (Matthieu 24.36-42 ; 2 Pierre 2.5).

La foi permet aux croyants d’obéir à Dieu quand ils ne discernent pas leur chemin.

La foi en Dieu permit à Abraham de quitter son pays, son peuple et la maison de son père pour se diriger vers un pays inconnu (Hébreux 11.8-10 ; Genèse 12.1-4). La foi en Dieu n’insiste pas pour connaître l’avenir ; elle incite le croyant à placer sa confiance en Dieu, à continuer d’avancer, à vivre comme en un pays étranger, mais les yeux fixés sur la cité permanente.

La foi permet aux croyants de recevoir les promesses divines dans les situations les plus invraisemblables.

Elle encourage le croyant à voir le Dieu fidèle, pas les circonstances impossibles. Abraham avait les yeux fixés sur le Dieu fidèle quand celui-ci lui promit un fils. Vingt-cinq ans plus tard, alors que leurs corps étaient comme atteints par la mort, Abraham et Sara eurent le pouvoir d’enfanter (Hébreux 11.11-12 ; Genèse 17.1-22 ; 18.10-15 ; 21.1-7).

La foi permet aux croyants de persévérer quand la promesse ne se réalise pas tout de suite.

La foi en Dieu ne trompe pas les hommes et les femmes de foi lorsqu’ils ne voient pas la réalisation des promesses de Dieu de leur vivant, mais n’ont pu que les saluer de loin (Hébreux 11.13-16). Ils ont vécu par la foi, soupirant après la réalité supérieure à venir, et sont morts dans la foi, confiants que les promesses se réaliseront dans l’avenir.

La foi permet aux croyants de renoncer même aux promesses.

Par sa foi en Dieu, Abraham consentit à tout sacrifier, y compris son fils unique de qui dépendait sa descendance (Hébreux 11.17-19 ; Genèse 22.1-18). La vie d’Abraham se caractérisa par le renoncement à soi, l’obéissance et la marche avec Dieu.

La foi permet au croyant de reconnaître et de transmettre les bénédictions de Dieu.

Elle inspira à Isaac le désir de bénir Jacob et les fils de Joseph (Hébreux 11.20-21 ; Genèse 27.1-40 ; 48.12-20). Par la foi, Joseph prophétisa l’exode et donna des instructions pour que ses os soient ramenés dans la terre promise (Hébreux 11.22 ; Genèse 50.24-25).

La foi permet aux croyants de prendre des risques.

La foi en Dieu permit aux parents de Moïse de reconnaître que cet enfant n’était pas ordinaire. Ils entrevirent le dessein de Dieu pour sa vie et le protégèrent de la mort pendant trois mois (Hébreux 11.23 ; Exode 2.1-4).

La foi permet aux croyants de renoncer aux plaisirs d’une vie mondaine.

La foi en Dieu incita Moïse, comblé de richesses et de pouvoir dans le palais royal, à renoncer à sa situation prestigieuse. Par sa foi, il préféra être maltraité et méprisé avec le peuple de Dieu (Hébreux 11.24-28 ; Exode 2.11-25). Il voyait les choses invisibles de Dieu et la récompense future comme si elles étaient visibles. La foi estime l’opprobre du Christ comme ayant plus de valeur que les plaisirs de ce monde.

La foi permet aux croyants de triompher de leurs peurs et de renverser d’autres barrières.

Par la foi en Dieu, les Israélites eurent la force de traverser la mer Rouge à pied sec (11.29 ; Exode 14.10-31) et de faire écrouler les murailles fortifiées de Jéricho (Hébreux 11.30 ; Josué 6.1-27). Par la foi, Rahab, une prostituée païenne, prit les mesures nécessaires pour sauver sa vie (11.31 ; Josué 2.1-21). Elle figure dans la généalogie de Jésus.

La foi permet aux croyants de supporter beaucoup d’autres difficultés.

L’auteur cite de nombreux exemples de gens qui obtinrent la faveur de Dieu grâce à leur foi en lui dans les pires circonstances (Hébreux 11.32-39). Par la foi, le croyant peut mener une vie de sacrifice et estimer que cela vaut la peine de supporter les mauvais traitements, la torture et les abus que lui inflige le monde à cause du Christ. La foi en Christ ne garantit pas une vie exempte de soucis, mais une vie jalonnée de difficultés ; de plus elle comporte de nombreuses exhortations à renoncer aux plaisirs mondains pour marcher avec Dieu, conformément à sa volonté.

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible
TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter