Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

L’EXAMEN DE LA FOI DU JUSTE

Habacuc 2.4 : « le juste vivra par sa foi »

Notre foi est-elle de ce calibre qui nous permettra de tenir ferme dans ces derniers temps ? Examinons le contexte dans lequel l’apôtre Paul utilise la parole d’Habacuc, et nous en retirerons quelques enseignements salutaires.

Nous avons vu comment Paul a repris ce passage, pour appuyer ses arguments dans ses lettres aux églises de Rome et de Galatie ( Romains 1.17 ; Galates 3.11 ). L’épître aux Hébreux le mentionne aussi une fois ( Hébreux 10.38 ). Ce verset est utilisé dans ces lettres d’une façon nuancée, pour transmettre un message spécifique :

Dans Romains, le verset d’Habacuc sert à inviter aux PREMIERS PAS du salut, en commençant par la foi, et cela sans la loi. ( Romains 3.21 )
Dans Galates, il sert à prouver que la vie chrétienne consiste à MARCHER dans la liberté, c’est-à-dire sans la loi, afin de vivre par la foi et de MARCHER selon l’Esprit. ( Galates 5.1 )
Dans Hébreux, il sert de fuel au moteur de la course chrétienne par la foi, en dehors du système lévitique et du régime de la loi. L’auteur nous exhorte à ne perdre de temps et à COURIR vers le but, en s’identifiant aux souffrances de Christ.

Ces lettres nous montrent donc les trois vitesses de la foi, pour nous faire passer de la conversion à l’entrée dans l’éternité avec Lui :

1) Faire le premier pas ( Romains )
2) Marcher ( Galates )
3) Courir ( Hébreux )

Or la vie chrétienne ne consiste pas à s’arrêter au premier pas, mais à continuer à marcher dans la liberté, et à courir sans se laisser distraire, pour atteindre le but. Notez bien qu’à chaque étape, la loi peut devenir une occasion de chute pour l’appelé.

Maintenant, que constatons-nous de l’état spirituel de la chrétienté dans son ensemble ?

1) la notion de la foi qui sauve, révélée dans Romains, a été plutôt bien comprise dans l’ensemble de l’Église, et beaucoup ont eu accès au salut par la grâce.
2) Par contre, la notion de la foi sans la loi enseignée par l’épître aux Galates, est encore pour beaucoup un sujet de grande confusion. À cause de cela, l’Église croule sous le poids du légalisme, il lui est difficile d’avancer dans Sa marche.
3) La notion de la foi du disciple qui prend sa croix dans Hébreux, a été largement négligée par la majeure partie du Corps de Christ. Cela produit une Église distraite par le monde et souvent rattrapée par le péché.

A ce stade de notre méditation, chacun de nous doit se poser ces questions vitales :

Suis-je encore dans l’étape n°1 de la foi ? Ai-je passé le cap de la confusion du mélange loi-grâce ? Ou bien, suis-je arrivé dans l’étape n°3, celle de la maturité en Christ qui me conduit à l’avènement du Seigneur ?

Pour ce qui concerne l’Église dans son ensemble, je crains d’avoir à conclure qu’elle est malheureusement restée coincée à l’étape n°1, et encore, au chapitre 4 de Romains.

Que faut-il donc comprendre du message d’Habacuc, à l’entame de ces temps difficiles de jugements ? Nous les justes, justifiés par le sang de Christ, par quelle foi vivons-nous ?

Il est temps de nous réveiller sous les feux de la vérité, et non de continuer à dormir sur nos acquis religieux.

Les commentaires sont fermés.

Soutenez la création d’un service d’étude biblique en ligne

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter