Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le modèle à suivre

J’ai constaté que bien souvent des chrétiens ne voient pas, en leurs pasteurs, de véritables modèles qui les inspirent.

Jésus a dit : “Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse. Le mercenaire s’enfuit, parce qu’il est mercenaire, et qu’il ne se met point en peine des brebis. Je suis le bon berger.” (Jean 10:11-13).

Cet enseignement est parfaitement clair. La vocation du pasteur est de donner sa vie pour prendre soin du peuple de Dieu, le servir et répondre à ses besoins spirituels. Il n’est pas là pour profiter du troupeau et encore moins pour “le tondre financièrement”. Être pasteur, c’est un appel, pas une carrière ! Il n’est pas un mercenaire, mais un serviteur dans tous les sens du terme. Sa vie doit être exemplaire en tous points, pourtant, de nos jours, ce n’est pas toujours le cas.

Je me souviens de ce que l’apôtre Paul a dit à l’église de Corinthe, “Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.” (1 Corinthiens 11:1). Sa vie était un exemple en toutes circonstances. Témoins de son attitude face à la souffrance, à la persécution et aux difficultés, les croyants comprenaient ainsi la manière dont ils devaient vivre et se comporter.

Mais aujourd’hui, où sont ces modèles ? Je suis triste de voir que souvent, les nouveaux convertis n’ont pas devant eux d’exemples qui puissent les inspirer. Ils se retrouvent parfois dans la confusion, à cause de comportements et d’enseignements contraires aux Écritures. Certains sont même exploités ou manipulés pour donner le peu d’argent qu’ils gagnent à la sueur de leur front… et tout cela sous couvert du “nom de Jésus” ! Ils sont blessés par les mensonges et les fausses promesses. Déçus, ils finissent par se retirer et ne veulent plus mettre les pieds dans aucune église, ni dans la leur ni dans une autre. Ils choisissent de rester chez eux, se disant : “Je vais servir Dieu tout seul”.

Mais ce n’est pas une bonne solution mes bien-aimés. Si vous enlevez une braise du feu et que vous la mettez de côté, elle finira par s’éteindre. Peut- être est-ce votre cas ? Vous restez à la maison depuis quelques mois, voire quelques années, et vous lisez la Bible, seul dans votre coin.

Faites attention, s’isoler peut vraiment être dangereux. Quand les épreuves surviendront, que ferez-vous ? Au début, vous arriverez probablement à les surmonter mais, petit à petit, vous risquez de vous égarer, de vous attacher au monde et de perdre votre amour pour Jésus.

Partout aujourd’hui, on rencontre des chrétiens qui ont quitté leur église à cause d’expériences personnelles négatives. Lorsqu’ils sont partis, ils étaient encore bouillants pour le Seigneur, ils n’avaient aucune intention d’abandonner, mais à cause de ce qu’ils ont traversé, ils se sont endurcis. L’amertume, la rancune et la rébellion ont envahi leur cœur. Ils sont devenus vides, sans paix, sans joie, indifférents à Jésus et ne laissant aucun accès au Saint-Esprit pour les amener à se repentir. C’est vraiment triste et inquiétant de se retrouver dans cet état.

Sans aucun doute, l’une des causes de ce naufrage est qu’au sein de leur communauté, ces croyants n’ont pas trouvé d’hommes et de femmes de Dieu qui soient de bons exemples pour eux et desquels ils puissent apprendre. Ils avaient aussi besoin d’entendre un message biblique solide pour construire leur foi et approfondir leur connaissance de Dieu, un message qui les confronte à leurs erreurs, les aide à grandir dans l’adversité et les mène à la maturité.

Cependant, la bonne nouvelle est qu’il existe encore des églises où le vrai Évangile, le message de la Croix, est annoncé, où les responsables vivent ce qu’ils prêchent et dont les vies sont des exemples… des endroits où les fidèles sont accueillis et restaurés.

Les fausses doctrines

Approfondissons ce point. Dans l’Église primitive, l’apôtre Paul était conscient des dangers des fausses doctrines. Voyez ce qu’il dit dans les Écritures : “Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons […]” (1 Timothée 4:1).

Soyons clairs, nombre de chrétiens sont abusés par le message de la prospérité qui les pousse à courir après les richesses de ce monde. Certains responsables utilisent même les Écritures pour manipuler et contrôler le peuple de Dieu afin qu’il leur donne son argent. Ils l’incitent fortement à s’attendre à recevoir en retour une pluie de bénédictions matérielles. La promesse ne se réalisant pas, les croyants finissent par être déçus, découragés et même dans certains cas, totalement désorientés.

J’ai malheureusement constaté cela nombre de fois au cours de mes missions en Afrique et ailleurs. Cela me peine de savoir qu’actuellement beaucoup souffrent à cause de ce type d’enseignement erroné.

Un message qui restaure

Comme je l’ai déjà partagé avec vous, la bonne nouvelle pour nous tous est qu’il existe un message capable de restaurer les cœurs, les guérir et d’y ranimer le feu de Dieu. L’Évangile de Jésus-Christ ne nous conduit pas seulement au salut. C’est la première étape, mais c’est loin d’être la dernière. Il y a bien plus encore. Bien-sûr, l’Évangile, c’est sa vie, sa mort et sa résurrection, mais cela doit devenir une révélation qui touche alors chaque aspect de notre vie et nous permet de Lui ressembler davantage.

C’est un message qui nous fait grandir et devenir forts, nous amène à aimer nos frères et sœurs en Christ, à marcher dans l’humilité et à garder notre cœur pur. Nous ne désirons plus nourrir nos mauvaises attitudes. Voici la démonstration de la puissance de l’Évangile ! Voici ce que l’Église est appelée à entendre et vivre aujourd’hui.

Et c’est pour cette raison que l’apôtre Paul met en garde les croyants contre les fausses doctrines qui les détournent si facilement de la simplicité et de la vérité de l’Évangile de Jésus-Christ.

Le légalisme

Les enseignements erronés qui s’infiltraient dans l’Église, n’étaient pas la seule préoccupation de Paul. Il était aussi conscient du danger du légalisme et de son cortège d’obligations, de préceptes sortis tout droit de l’Ancienne Alliance. Cette situation reste toujours d’actualité.

Les chrétiens en ont assez des règles qui leur sont imposées par leurs dirigeants : “Tu dois faire ceci, tu ne dois pas faire cela”. Soumis à cette pression constante qui les contraint à être “irréprochables”, ils se culpabilisent et finissent par baisser les bras. Le comble est qu’ils se retrouvent parfois eux-mêmes critiqués, jugés jusqu’à malheureusement se retrouver exclus de leur communauté !

J’ai rencontré de nombreux chrétiens qui ont bien commencé leur marche avec le Seigneur mais qui par la suite, sont devenus victimes du légalisme dans leur église. Cette pratique leur a enlevé toute vie, toute joie et a fini par détruire leur foi et leur espérance dans le Seigneur. N’ayant pu supporter le poids de la condamnation et de l’échec, ils se sont disqualifiés eux- mêmes de la course. C’est d’ailleurs ce que Paul déclare de façon très explicite dans 2 Corinthiens 3:6 : “[…] la lettre tue, mais l’Esprit vivifie.”

Vous vous êtes éloigné du Seigneur et vous vous retrouvez vide et seul ? Quelle que soit votre détresse, sachez que le Seigneur ne vous a pas abandonné. Il est un Dieu d’amour et de compassion, Il veut vous relever et redonner vie à votre relation avec Lui. Il se tient tout près de vous et Il souhaite vous voir reprendre la course avec joie, dans la paix et la victoire.

Soutenez bible.audio
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter

Soutenez l'indépendance de la presse chrétienne

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien