Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le défi de la croix : Introduction

Quand nous voyons, dans le livre des Actes, combien l’église primitive était forte, unie, vivante et détachée du monde, nous réalisons que l’Évangile prêché était puissant. Il conduisait à une vraie repentance, un vrai engagement, un vrai pardon, une vraie unité, une vraie foi. L’église était engagée sur un chemin la conduisant à la maturité spirituelle, et les chrétiens comprenaient que la vie chrétienne impliquait de renoncer à leur propre vie ; ils étaient prêts à s’identifier à Christ dans ses souffrances, sa mort et sa résurrection.

L’apôtre Paul avait reçu, par une révélation de Christ, le message complet de l’Évangile : Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié, message fondamental pour l’église. Il l’explique dans Galates 1:11-12 : “[…] l’Évangile qui a été annoncé par moi n’est pas de l’homme ; car je ne l’ai ni reçu ni appris d’un homme, mais par une révélation de Jésus-Christ.”

Tant que le message de la croix était prêché, les premiers chrétiens restaient fermes, solidement fondés en Christ. Ils marchaient dans la victoire, dans la sainteté et dans la foi. Mais lorsque la prédication était diluée, avec des compromissions, leur foi s’affaiblissait et ils ne suivaient plus les voies du Seigneur, comme on peut le voir dans les épîtres aux Galates, aux Hébreux ou aux Corinthiens.

L’auteur du livre des Hébreux évoque l’engagement des chrétiens juifs une fois qu’ils eurent compris le vrai message de l’Évangile. Ils étaient prêts à supporter l’opprobre ainsi que de grandes souffrances et afflictions. Ils étaient aussi disposés à partager leurs biens (Hébreux 10:32-34). Mais, par la suite, leur cœur s’étant refroidi et leur foi affaiblie, leur attitude changea et ils voulurent de nouveau se soumettre aux exigences de la loi de Moïse.

Aujourd’hui, de nombreuses églises préfèrent mettre de côté la prédication de la croix et prêchent des messages qui n’attirent pas le cœur des chrétiens vers Jésus, ne les encouragent pas à se séparer du monde mais les poussent à rechercher les choses matérielles, pourtant destinées à périr.

C’est pourquoi il est utile de réaliser la place centrale et la signification de la croix dans les différents domaines de la doctrine chrétienne. Nous comprendrons alors que la croix de Jésus-Christ, fondement de la vie chrétienne, fait partie intégrante de tous les aspects de cette doctrine. Ce qui s’est passé sur la croix devrait être une réalité dans chacune de nos vies, et pas seulement un événement survenu il y a plus de 2000 ans.

Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés ? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché soit réduit à l’impuissance, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ; car celui qui est mort est libre du péché. Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus ; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes ; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit. Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ.(Romains 6:3-11)

En lisant ce texte, nous comprenons ce qui s’est passé à la croix quand Jésus est mort et ressuscité. Dieu, notre Père, dans son amour pour sauver les hommes condamnés par leur péché, a voulu que l’humanité entière soit incluse dans ce sacrifice parfait. L’apôtre Paul affirme que nous sommes tous morts, ensevelis et ressuscités avec Lui. Cela veut aussi dire que notre “vieil homme” (notre vieille nature) a été crucifié avec Lui, afin que nous marchions en “nouveauté de vie”, sur la voie de la sainteté, libres du péché. N’est-il pas extraordinaire de réaliser qu’un seul est mort pour tous (Jésus) et que, par sa mort, la justification s’étend à tous les hommes ! (Romains 5:18)

L’apôtre Paul appuie cela en disant qu’en Jésus, Dieu a prévu que “[…] nous soyons saints et irréprochables devant Lui” (Ephésiens 1:4). Le salut, qui était planifié avant même la fondation du monde, est devenu réalité avec le sacrifice de Jésus sur la croix. Jésus est le cadeau, la grâce donnée par Dieu pour tous les hommes. “Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés […]” (Ephésiens 2:8). L’apôtre Paul déclare aussi dans ce chapitre que nous avons tout en Jésus, car nous sommes morts en Lui et ressuscités avec Lui. Il ajoute encore qu’Il “[…] nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ” (Ephésiens 2:6). Cette révélation nous donne la foi pour une vie de victoire et de sainteté.

Comment pouvons-nous comprendre cela et ensuite vivre notre vie chrétienne comme bon nous semble, en laissant notre nature charnelle nous dominer ? Il est vrai que tout a été accompli pour que nous recevions tout notre héritage et que nous marchions dans la victoire sur le péché, mais cela ne s’acquiert pas sans porter notre propre croix (Matthieu 16:24). Comme l’affirme l’apôtre Paul : “Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.” (Galates 5:24).

Jésus Lui-même a dit : “celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi” (Matthieu 10:38). Quoi de plus clair ? L’apôtre Paul, comme nous l’avons vu, avait pleinement saisi cela. C’est pourquoi il a prêché Jésus- Christ et Jésus-Christ crucifié (1 Corinthiens 2:2) et a parlé de l’identification du chrétien aux souffrances, à la mort et à la résurrection de Jésus.

Ce message est le fondement de la vie chrétienne et nous ne pouvons pas croire que nous marcherons dans la victoire en ignorant cet appel à nous identifier à Christ chaque jour. C’est le message simple et puissant de la croix.

Source : Extrait du livre de Miki Hardy – Le défi de la croix – page 5 à 7 – Introduction

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter