Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?
Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

La croix et le salut

Faire un don au Journal Chrétien

La première chose à réaliser est que le salut s’obtient “par la grâce […] par le moyen de la foi.” (Éphésiens 2:8)

Le salut, preuve de l’amour de Dieu

La mort de Jésus sur la croix est la clé de notre salut. Quand nous entendons l’Évangile, le Saint-Esprit nous convainc de notre péché : nous réalisons que notre nature de péché, qui est celle de tout homme, nous sépare de Dieu, et que Jésus a dû souffrir et mourir sur la croix pour notre rédemption. Le Saint-Esprit nous pousse à nous humilier, à nous repentir et à rechercher le pardon de Dieu, dont nous découvrons l’amour, en acceptant Jésus comme notre Sauveur. Nous avons par la suite la conviction, le témoignage du Saint-Esprit que nous sommes devenus des enfants de Dieu (Romains 8:16).

Le sacrifice de Jésus sur la croix est la preuve de l’amour incomparable et parfait de Dieu notre Père envers tous les hommes car, alors que “nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.” (Romains 5:8).

L’apôtre Jean déclare que : “[…] Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.” (Jean 3:16). Jésus a été jusqu’à la croix verser son sang, pour accomplir le plan de Dieu pour le salut des hommes. Il a été humilié en prenant une forme humaine et c’est dans ce corps de chair qu’il a remporté la victoire sur le péché.

La grandeur infinie de l’amour de Dieu ainsi que son plan pour le salut des hommes sont présentés dans le chapitre 53 du livre du prophète Ésaïe, qui y décrit minutieusement les souffrances de Christ. L’Éternel a fait retomber sur son Fils l’iniquité de nous tous, et le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui. Le plan de l’Éternel était de Le briser par la souffrance, afin qu’Il se charge de nos douleurs et paye le prix sur la croix, pour que nous soyons délivrés de nos péchés et de tout ce qui nous séparait de Lui.

L’apôtre Paul déclare que Jésus est devenu “malédiction pour nous” : la loi de Moïse, qui était une malédiction pour les hommes, puisqu’elle révélait leur nature pécheresse et les condamnait, a été annulée par le sacrifice de Jésus qui a pris cette malédiction sur Lui à la croix (Galates 3:13). Il précise encore : “Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.” (2 Corinthiens 5:21). Jésus a pris sur Lui la condamnation que méritait notre péché.

La repentance et la foi, clés du salut

Pour obtenir le pardon de nos péchés, le salut, la vie éternelle, il ne nous reste qu’à nous repentir, reconnaître Christ comme le Fils de Dieu, ce qu’Il a accompli sur la croix, puis à L’accepter comme notre Sauveur.

Nous voyons plusieurs exemples de conversions dans le livre des Actes. Dans le chapitre 2 au verset 37, l’apôtre Pierre prêche le salut en Jésus après la Pentecôte : “Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que ferons- nous ?” De nombreux Juifs ont ressenti l’amour de Dieu pour eux, et trois mille d’entre eux se sont repentis de leurs péchés et se sont convertis à Jésus-Christ (Actes 2:41).

Dans Actes 8:26-38, nous voyons un autre récit : un eunuque, sur son char, lisait dans le livre du prophète Ésaïe le passage évoquant un homme qui s’était donné en sacrifice pour les péchés de l’humanité. Philippe, conduit par l’ange du Seigneur à sa rencontre, lui adressa la parole et lui expliqua que ce passage se rapportait à Christ. Il lui parla de la bonne nouvelle qu’était la mort de Jésus sur la croix et sa résurrection. L’eunuque se repentit, fut sauvé et baptisé dans l’eau par Philippe.

L’apôtre Paul déclare que l’Évangile, dont le cœur est la mort de Jésus sur la croix, son ensevelissement et sa résurrection (1 Corinthiens 15:1-3), est “la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit.” (Romains 1:16). Il affirme encore que “personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ.” (1 Corinthiens 3:11).

La croix, indissociable du salut

Jésus-Christ est la fondation de notre salut. Toutefois, la venue de Jésus sur la terre ne sauverait personne s’Il n’était pas mort sur la croix et ressuscité : il n’y aurait pas eu de sacrifice parfait, le sang parfait de l’Agneau de Dieu, sans défaut et sans tache, versé pour le rachat de nos péchés.

C’est la révélation du sacrifice de Jésus sur la croix qui nous pousse, une fois que nous nous sommes repentis, à accepter l’œuvre du Saint-Esprit dans nos vies.

Source : Extrait du livre de Miki Hardy – Le défi de la croix – page 8 à 10 – Chapitre I « La croix et le salut »

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter

Donnez les moyens au Journal Chrétien. Changez le monde!

Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien!

Je fais un don pour le Journal Chrétien