Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Courir ensemble

La famille de Dieu

La vie chrétienne ne s’arrête pas à notre expérience personnelle avec Jésus. Il est crucial de nous rendre compte que lorsque nous naissons de nouveau, nous appartenons à la famille de Dieu. Nous ne sommes plus seuls, désormais unis à nos frères et sœurs en Christ avec lesquels nous partageons une foi et une espérance communes. Peu importe la race, la tribu, la langue, le niveau social, au travers de Christ, plus rien ne nous sépare et nous formons une seule et même famille.

Les chrétiens de l’Église primitive l’avaient bien compris.

“lls persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. La crainte s’emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres. Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun. Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun. Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur, louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés.” (Actes 2:42-47).

Dès qu’ils étaient sauvés, ils se retrouvaient pour prier, rompre le pain et s’encourager les uns les autres. C’est cela la famille de Dieu. Ce besoin d’être unis et de donner nos vies les uns pour les autres doit être une révélation pour chacun d’entre nous. Il ne s’agit pas simplement de participer ensemble à un culte ou à une étude biblique, mais plutôt de réaliser que nous appartenons à une même famille spirituelle dans laquelle nous pouvons nous réfugier et demeurer en sécurité pour le reste de notre vie. Les églises ne devraient pas être différentes de cela.

Une sécurité

Nombre de chrétiens, qu’ils soient nouveaux dans la foi ou qu’ils reviennent au Seigneur, restent trop souvent seuls. Ils ne mesurent pas l’importance de s’intégrer au sein de la famille de Dieu. Mais ceci n’était pas le cas dans la première Église, comme nous le voyons dans Actes 4:32 :

“La multitude de ceux qui avaient cru n’était qu’un cœur et qu’une âme. Nul ne disait que ses biens lui appartenaient en propre, mais tout était commun entre eux.”

Voyez combien ils s’aimaient et prenaient soin les uns des autres ! Leurs cœurs étaient tissés ensemble dans un même désir, celui de servir le Seigneur. Ils avaient compris qu’ils ne pouvaient le faire seuls et qu’il leur fallait unir leur force pour pouvoir faire face à l’adversité qu’ils affrontaient jour après jour.

Malheureusement, aujourd’hui, certains croyants ont peur d’afficher leur appartenance à Christ. D’autres restent attachés davantage à leur propre famille qu’à la famille du Seigneur.

Jésus a dit : “Si quelqu’un vient à moi, sans me préférer à son père, à sa mère, à sa femme, à ses enfants, à ses frères, et à ses sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut être mon disciple.” (Luc 14:26).

En d’autres mots, si vous vous sentez obligé de plaire à votre famille naturelle plutôt que d’obéir à Dieu, alors remettez vite de l’ordre dans vos priorités ! Je ne vous parle ici ni d’un principe ni d’une loi, mais d’une attitude de cœur, celle de mettre le Seigneur en premier dans votre vie.

Je me souviens que suite à ma conversion, j’ai été poussé à abandonner quelques-unes de mes habitudes et certains endroits que je fréquentais. Cette prise de position n’a pas toujours été comprise et a souvent blessé mes amis, ainsi que les membres de ma famille qui m’en ont beaucoup voulu.

Sachez, bien-aimés, que lorsque vous voulez servir le Seigneur, la persécution est inévitable et que vous pourrez difficilement y échapper. Ne craignez pas ce que les gens peuvent dire ou faire. Ce sont dans des moments pareils que vous réalisez la grâce d’avoir des frères et sœurs en Christ qui sont déjà passés par là et qui, à leur tour, sont en mesure de vous aider. Rien n’est comparable à la famille de Dieu.

Une grâce

Beaucoup ne réalisent pas la valeur et l’importance des relations au sein de cette famille. Ils se ferment, refusent d’exposer leurs faiblesses à d’autres chrétiens et se retrouvent isolés dans leurs luttes et leurs souffrances, se privant du soutien de leurs frères et sœurs en Christ. Cette souffrance est tout simplement due à un manque de révélation et de maturité. Puisque nous sommes engagés dans la même course, nous devons nous tenir toujours prêts à répondre aux besoins de ceux qui nous entourent. De cette façon, nous grandirons et nous nous édifierons mutuellement dans la foi.

L’Église peut se comparer à une grande famille où les enfants, même lorsqu’ils ont été désobéissants, ne sont pas pour autant rejetés, mais toujours aimés avec patience. Avec le temps, le changement et la maturité viendront. Aussi devons-nous avoir la foi les uns pour les autres et attendre avec persévérance que le Seigneur agisse et les restaure.

L’apôtre Paul dit : “Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors ; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu.” (Éphésiens 2:19).

Cette précieuse filiation est puissante et ce n’est que par la foi en Jésus-Christ, notre Sauveur et Seigneur, que cela peut devenir réalité.

Cette relation fraternelle vous protègera de l’influence du monde et de ceux qui tenteraient de vous ramener à votre ancien style de vie. Elle vous encouragera à courir dans la bonne direction et à terminer la course.

Les commentaires sont fermés.

Bible.audio,

Le Journal Chrétien a lancé un site d’étude biblique en ligne (bible.audio) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter