Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Bien se préparer

“Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d’huile avec elles ; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases. Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent. Au milieu de la nuit, on cria : Voici l’époux, allez à sa rencontre ! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. Les sages répondirent : Non, il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée.” (Matthieu 25:1-10).

Cette parabole souligne l’importance de bien se préparer. En fait, trop de chrétiens aujourd’hui refusent de croire que la porte du royaume puisse leur être fermée. Pourtant ce passage nous décrit clairement la nature et le caractère de Dieu. Lorsque l’époux arrive, les vierges qui n’ont plus d’huile dans leurs lampes, n’ont pas accès à la salle des noces. Trop souvent, nous ne mesurons pas les conséquences de nos choix, nous disant à nous-mêmes :

“Dieu est un Dieu d’amour et de grâce”. Bien-sûr, c’est vrai. Toutefois, en tant que chrétiens, il est de notre responsabilité de nous préparer à rencontrer Jésus. C’est ce que dit l’apôtre Paul : “Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez- vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable.” (Éphésiens 6:10-11).

Mes chers frères et sœurs, ne nous comportons pas comme les vierges folles ! C’est une grave erreur de croire qu’il suffit d’être sauvé pour surmonter toutes les luttes de la vie et tenir bon jusqu’à la fin. Préparons- nous et fortifions-nous dans le Seigneur pour résister dans le jour mauvais.

Se tenir prêt

Les cinq vierges sages avaient des réserves d’huile et veillaient à ce que leurs lampes restent allumées. Elles ne savaient pas quand l’époux arriverait, mais elles se tenaient prêtes. Nous aussi, nous ignorons quand Jésus va revenir mais, ce qui importe, c’est que nous soyons prêts.

L’apôtre Paul nous recommande de nous fortifier dans le Seigneur. En d’autres termes, il nous exhorte à ne pas nous confier dans nos propres forces, nos capacités, nos connaissances ou nos succès personnels, mais uniquement en Lui. Seule la révélation du message de la Croix à nos cœurs nous préservera des compromis, nous conduira dans la Vérité et nous aidera à vivre selon l’Esprit de l’Évangile. Il confrontera nos actions, corrigera nos attitudes, nous rendra capables de marcher par la foi et de rester dans la course.

Les cinq autres vierges, prises au dépourvu, étaient insensées. Quand l’époux est arrivé, elles ont essayé d’obtenir de l’huile des vierges sages, mais il était trop tard.

La leçon à tirer de cette parabole, c’est que nous ne pouvons compter ni sur notre conjoint ni sur nos proches ou quiconque d’autre pour être prêts à rencontrer le Seigneur. C’est à nous seuls que revient cette responsabilité.

Je suis certain que nous avons tous un peu de compassion pour ces vierges insensées. C’est dur de constater que, lorsque la porte s’est refermée, elles sont restées dehors et ont tout perdu à cause de leur insouciance.

Que vous soyez tiède, assoupi ou rétrograde, croyez-moi, il est grand temps de vous réveiller et de reprendre votre marche avec le Seigneur.

Un seul chemin : la repentance

Si vous vous êtes égaré et que vous vous sentez spirituellement en danger, sachez que c’est une grâce de Dieu d’en avoir conscience.

Ce n’est pas le moment de vous trouver des excuses ; la seule chose à faire est de vous repentir et de crier au Seigneur de tout votre cœur. Comme mentionné dans le chapitre précédent, je vous encourage à imiter le fils prodigue, à reconnaître votre état et à revenir au Seigneur avec un cœur brisé. Vous serez alors restauré et capable de poursuivre la course.

Tout comme les chrétiens de l’Église primitive, aspirez à entendre le message qui va vous confronter à la réalité de votre état, vous éloigner du monde et vous rapprocher du Seigneur.

Il n’y a qu’une seule manière de revenir à Dieu : c’est la repentance. Il ne s’agit pas de demander pardon du bout des lèvres, en cherchant des excuses ou en blâmant les circonstances. Non, je vous parle ici de la véritable repentance, celle du fils prodigue, celle où l’on crie au Seigneur, où l’on s’humilie en implorant son pardon, celle qui vous brise le cœur pour le remplir de reconnaissance.

Le vrai Évangile

Je lis, dans le livre des Actes, que les chrétiens se tenaient aux pieds des apôtres pour entendre le véritable Évangile de Jésus-Christ. Ce qu’ils entendaient remplissait leur cœur et suscitait un désir profond de mieux connaître le Seigneur, les séparant du monde, et transformant puissamment leur vie.

Le message apostolique amenait les croyants à s’identifier à Christ, à ses souffrances, à sa mort et à sa résurrection. Ils ne recherchaient plus les choses du monde. Ils avaient compris que leur vie ne leur appartenait plus. Jésus avait été persécuté, alors ils étaient prêts à l’être à leur tour. Il avait payé le prix, ils étaient prêts à le payer aussi.

La repentance est toujours le premier pas à faire pour revenir vers le Seigneur. Ce n’est pas le fruit d’une simple décision, mais c’est avant tout l’action du Saint-Esprit qui nous permet de grandir et construire notre vie spirituelle. Étape par étape, le Seigneur va œuvrer dans nos cœurs pour nous amener à la maturité en Christ. L’apôtre Paul dit dans Galates 5:24 :

“Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.”

Même si elles prennent des formes différentes, la nature des épreuves subies par les chrétiens de l’Église primitive est en fait très similaire à celles que nous vivons aujourd’hui. Face à elles, notre choix est crucial : aller vers l’esclavage ou vers la liberté.

S’identifier à Christ

Tout va donc dépendre de nos choix et de nos réactions face aux situations rencontrées. Si nous sommes prêts à accepter que le Seigneur travaille dans notre vie au travers de ces difficultés, alors nous serons fortifiés et grandirons dans la foi. Par contre, si nous résistons, cherchons une autre issue ou fuyons, nous passerons à côté de tout ce que Dieu a prévu pour nous dans son amour.

Une fois que nous avons fait le bon choix, soyons déterminés à garder notre cœur ouvert. Cette attitude de soumission et de persévérance nous permettra de faire face aux défis de la vie tout en restant dans la course. C’est le fondement même de notre relation avec Dieu, comme c’était le cas de l’apôtre Paul qui déclare :

“Et c’est à cause de cela que je souffre ces choses ; mais je n’en ai point honte, car je sais en qui j’ai cru, et je suis persuadé qu’il a la puissance de garder mon dépôt jusqu’à ce jour-là.” (2 Timothée 1:12).

Nous voyons ici que Paul ne considère pas la souffrance comme une honte ou une gêne, alors que de nos jours, quand vient une tribulation, beaucoup de chrétiens la vivent comme un échec, voire une punition. Certains se sentent condamnés et d’autres accusent le diable. Paul ne raisonnait pas ainsi, il savait qu’il n’avait rien à craindre. Il vivait avec cette conviction simple, mais puissante, que sa vie était entre les mains de Dieu et que rien n’arrêterait son plan.

Jésus va plus loin quand il dit : “Ainsi donc, quiconque d’entre vous ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple.” (Luc 14:33). C’est un message simple et pourtant très profond qui est appelé à devenir une révélation pour chacun de nous et un fondement pour nos vies.

Lorsque nous nous identifions à Christ, son caractère se forme en nous. Mieux équipés, nous résistons désormais plus solidement à la tentation d’un retour à notre vie passée et affrontons plus facilement chacune des difficultés qui se présentent tout au long du chemin.

Une fois de plus, voilà la puissance du vrai Évangile de Jésus-Christ.

Les commentaires sont fermés.

Bible.audio,

Le Journal Chrétien a lancé un site d’étude biblique en ligne (bible.audio) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter