Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?
Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Attention aux loups ravisseurs !

Faire un don au Journal Chrétien

« Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront (…) enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne–toi de ces hommes–là. » (2 Tim 3 v 1-5)

De nos jours, le constat est clair : il y a une foule d’enseignements, une foule d’interprétations de la bible, une foule de doctrines plus surprenantes et fausses les unes que les autres. Cependant, l’Esprit de Dieu nous avait averti sous la plume de l’apôtre Paul :

« Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. » (2 Tim 4 v 3-4)

Chaque serviteur de Dieu ayant réellement reçu mandat d’annoncer l’évangile se doit de la prêcher selon la saine doctrine dont le fondement est la bible, et dont la colonne vertébrale est l’œuvre de Jésus-Christ accomplie à la Croix. L’œuvre de Christ est le fondement de notre vie : Ses souffrances, Sa mort, Sa résurrection. Beaucoup souhaitent la puissance de l’Esprit, cette vie de résurrection qui fait marcher l’enfant de Dieu dans la victoire, et où l’abondance de Sa présence confond la sagesse des sages et brave les lois de la science en vue de manifester sa Gloire, sans pour autant être prêt à prendre le chemin que Jésus nous a ouvert, le chemin de la croix.

La responsabilité du serviteur de Dieu est de transmettre la révélation de la parole de Dieu dans son ensemble qui produit l’équilibre dans le cœur du chrétien. C’est l’aliment qui le fait croître et qui le garde. L’enseignement de la Parole de Dieu est une chose bien sérieuse car l’enseignement est intimement lié à la révélation. On ne peut se hasarder à enseigner la bible sous couvert de l’obtention d’un diplôme car ça n’est en rien une simple étude de texte, une dissertation, ou encore le fruit d’une production intellectuelle mais un appel … On ne peut de la même manière enseigner le peuple de Dieu sous couvert d’une pseudo révélation soit disant reçue de Dieu et qui serait sans aucun fondement biblique.

Ainsi, l’étude de la parole de Dieu est fondamentale, mais la lettre à elle seule tue. De même qu’il est impossible que les racines d’un arbre ne soient plantées nulle part, ainsi en est-il de la révélation divine qui prend sa source dans l’écriture sainte. Ainsi, la lettre animée par l’Esprit devient vie en nous.

Dans ces temps de troubles de pandémie mondiale, on entend des hommes s’appelant Apôtre, Prophète, Bishop, Général, prêtre, pasteur, cardinal et encore bien d’autres titres … déclarer toute sorte de paroles expliquant l’origine de ce virus, préconisant toute sorte de remèdes et en proclamant des versets bibliques à tout va, des révélations, et encore bien d’autres choses … Il nous faut du discernement.

Il nous faut vivre une réforme de notre vie chrétienne. Que chaque chrétien revienne à ce que dit la Parole de Dieu, en se souvenant qu’un vrai serviteur de Dieu n’aura qu’un seul but : Vous attirer à Christ, faire de vous un disciple de Christ, vous rendre dépendant de Christ, et tout cela en s’effaçant lui-même de l’équation afin que toute la Gloire en revienne à Dieu seul.

« Gardez–vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. » (Mat 7 v 15)

Il appartient à chacun d’être responsable devant Dieu et devant les Hommes sur ce que l’on enseigne. Ainsi, de même que le diplôme ne crée pas le ministère, il en est de même pour les titres que l’on s’octroie. On reconnaît un arbre à son fruit.

« Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille–t–on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. » (Mat 7 v 16-17)

 

« C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui–là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour–là : Seigneur, Seigneur, n’avons–nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons–nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons–nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez–vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » (Mat 7 v 16-17)

La bible nous dit que ceux qui enseignent devront rendre des comptes et seront jugés plus sévèrement.

« Mes frères, qu’il n’y ait pas parmi vous un grand nombre de personnes qui se mettent à enseigner, car vous savez que nous serons jugés plus sévèrement. » (Jacques 3 v 1)

Pour enseigner la parole de Dieu, il convient d’être imprégné de la pensée de son auteur. C’est la pensée de Dieu qui s’incarne dans l’esprit de l’homme choisi par le Père et recevant Sa pensée, il devient lui-même entre les mains de Dieu un don pour son Corps, l’Église, dispensant Sa lumière afin de transmettre le fil conducteur de Sa révélation, volonté incarnée par Jésus-Christ, qui traverse l’ensemble de Sa parole.

Mais alors, au milieu de cette foule de prédicateurs qui annoncent un message en lien avec la bible, comment reconnaitre le vrai du faux ? Comment ne pas tomber dans un piège ?

Voici quelques principes réactifs qui font mettre en évidence si vous êtes face à un prédicateur dont les fruits sont sur le mauvais arbre :

Psaumes 36 v 9 : « Car auprès de toi est la source de la vie ; Par ta lumière nous voyons la lumière. » Ceci nous instruit dans le fait que la Parole de Dieu est la Lumière qui nous permet d’être éclairés. En dehors de cette Lumière, notre pensée est obscurcie. Un vrai serviteur ne s’éloignera jamais de la Parole de Dieu.

1 Corinthiens 14 v 32-33 : « Les esprits des prophètes sont soumis aux prophètes ; car Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix. » Prophétiser est une chose excellente, l’apôtre Paul nous encourage à y aspirer (1 Corinthiens 14 v 1 et 39). Le verset cité ci-dessus nous indique que l’esprit du prophète, c’est à dire l’esprit de la personne qui exprime une parole qu’il pense être de Dieu, est soumis au prophète lui-même. En d’autre terme, il reste maître de lui-même à tout moment et il est responsable de ce qu’il dit. La prophétie n’est pas une transe mystique dans laquelle Dieu prendrait possession d’une personne pour parler mais bien au contraire, c’est conscient et en maîtrise de lui-même que celui qui prophétise partage ce qu’il perçoit comme étant la pensée de Dieu. C’est pourquoi Paul dans la 1ère épitre aux Thessaloniciens 5 v 19 dit « Ne méprisez pas les prophéties. Mais examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon. » La prophétie doit être écoutée, considérée ET approuvée, éprouvée, examinée, elle doit être sondée par ceux qui l’entendent et voir si elle est conforme à la bible. En aucun cas une prophétie ne peut être utilisée comme fondement de votre vie.

Galates 5 v 1 : « C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. » Un vrai serviteur de Dieu ne cherchera qu’une seule et unique chose : Que vous soyez attaché à Christ et non à lui. Il ne sera donc ni dans la manipulation, ni dans l’orientation de votre conscience, mais il vous renverra toujours vers votre responsabilité devant Dieu. Il sera respectueux de votre intimité, de vos finances, de vos décisions. Il vous avertira lorsqu’il sentira ou constatera un danger dans votre vie mais ne vous forcera jamais à prendre une décision à votre place. À son contact, vous vous sentirez libre ! Même libre de vous tromper !

Jean 8 v 11 : « (…) Et Jésus lui dit : Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus. » Un vrai serviteur ne vous condamnera pas. A son contact, vous ne sentirez pas de culpabilité, vous ressentirez en lui une infinie réserve de grâce.

Hébreux 13 v 5 : « Ne vous livrez pas à l’amour de l’argent ; contentez–vous de ce que vous avez ; car Dieu lui–même a dit : Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point. » Un vrai serviteur de Dieu ne s’intéressera pas à votre argent mais à votre âme. Sentez-vous libre de donner à l’œuvre de Dieu ce que vous et vous seul avez résolu dans votre cœur. « Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie. » 2 Corinthiens 9 v 7

Éphésiens 4 v 11 à 15: « Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ. » Un vrai serviteur de Dieu, bien qu’ayant une vraie autorité dans sa vie pour juger des choses spirituelles, n’utilisera jamais cet argument pour diriger votre vie. Le vrai serviteur de Dieu n’est pas au-dessus de vous mais au-dessous de vous pour vous supporter dans votre marche afin que vous soyez dépendant non de lui mais de Christ qui lui seul est le chemin, la vérité et la vie.

1 Jean 2 v 20 : « Pour vous, vous avez reçu l’onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance. » et 1 Jean 2 v 27 : « Pour vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne ; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu’elle est véritable et qu’elle n’est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu’elle vous a donnés. » Le sujet de l’onction, c’est le revêtement de Christ dans la vie du chrétien. Chaque enfant de Dieu est né de Dieu et est donc appelé à être revêtu de Christ, de son onction. Le Saint-Esprit nous conduit, nous enseigne, nous corrige. Cette onction n’est pas réservée aux ministères.

1 Pierre 5 v 1 : « Voici les exhortations que j’adresse aux anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux,(…) » L’apôtre Pierre, lui qui a été un tel instrument dans le service de Dieu, dit  » moi ancien comme eux « . Un vrai serviteur de Dieu est dans l’humilité. Les titres ne comptent pas. Il ne recherche pas la Gloire, au contraire. Jacques 4 v 6 nous dit : « Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente ; c’est pourquoi l’Écriture dit: Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles. » C’est pourquoi un vrai serviteur de Dieu n’a aucun problème, s’il est passé à côté et a commis une erreur, à reconnaître ses torts et à se repentir. Luc 17 v 3 : « (…) Si ton frère a péché, reprends–le ; et, s’il se repent, pardonne–lui. »

En conclusion, je citerai l’apôtre Pierre qui appliquait ses principes d’abord à lui-même : « Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu ; non pour un gain sordide, mais avec dévouement ; non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau. » 1 Pierre 5 v 2

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter

Donnez les moyens au Journal Chrétien. Changez le monde!

Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien!

Je fais un don pour le Journal Chrétien