Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Adhérer

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Aspirez au don de prophétie, et n’empêchez pas de parler en langues. 1 Corinthiens 14:39

Partager sur:

Paul conclut son exposé sur l’ordre dans l’Eglise en recommandant de nouveau la prophétie comme étant le don principal, et en enjoignant l’ordre dans l’exercice des dons.

Paul aborde ici la pratique des dons spirituels lors du culte. La longueur du traitement montre l’importance du problème. Alors que les rassemblements de l’Eglise visent l’édification de la communauté, certains chrétiens imposaient aux autres des démonstrations spirituelles égocentriques qui dominaient le déroulement du culte, créant désordre et incompréhension. Dans 1 Corinthiens 12, Paul commence par poser les fondements théologiques des conseils qu’il va donner dans les deux chapitres suivants.

Premièrement, les manifestations de l’Esprit tiennent leur unité de ce qu’elles ont une même source (l’Esprit de Dieu) et un même objectif (le bien commun).

Deuxièmement, la coordination des membres dans le corps humain illustre la diversité d’une Eglise dans laquelle personne ne peut dire : je n’ai pas besoin des autres. C’est un rappel à l’ordre pour ceux parmi les chrétiens de Corinthe qui s’estimaient plus spirituels que les autres.

Troisièmement, l’amour est la voie par excellence vers l’unité; c’est la clé de tout juste exercice des dons spirituels (1 Corinthiens 13).

Dans 1 Corinthiens 14, Paul applique les principes qu’il a énoncés au cas particulier du don des langues et de la prophétie : l’attitude de certains Corinthiens concernant le don des langues engendrait le désordre ; or, l’amour fraternel veut que tous les dons servent à l’édification de la communauté. Paul n’en interdit pas l’usage, mais il cherche à rétablir l’équilibre : c’est à la prophétie qu’il donne la priorité car celle-ci aide à grandir dans la foi, encourage et réconforte dans un langage clair et pertinent pour tous.

« Ainsi donc, frères, aspirez au don de prophétie, et n’empêchez pas de parler en langues. » 1 Corinthiens 14:39

Le don légitime des langues était limité dans son objectif et dans le temps, mais tant qu’il opère dans l’église, son exercice ne doit pas être entravé. La prophétie est le don le plus précieux, en raison de sa capacité à édifier, exhorter et réconforter dans la vérité.
Dans la Bible, prophétiser recouvre plusieurs réalités. Dans certains textes, c’est annoncer ce qui va arriver (Actes 11:27-28 ; 21:10). Cependant, le plus souvent, le mot vise l’activité qui consiste à aider les autres à grandir dans la foi (l’édification), à les encourager et à les réconforter, c’est-à-dire à appliquer à des situations concrètes l’enseignement général de la vérité biblique. Cette activité s’accompagne d’une action de révélation par l’Esprit de Dieu (1 Corinthiens 14:26, 30).

Barnabas avait un tel don prophétique (Actes 4:36) ainsi que de nombreux autres croyants (Actes 13:1 ; 15:32 ; 19:6), en particulier certaines femmes (Actes 21:9-10 ; 1Corinthiens 11:5).

Par ailleurs, certains chrétiens sont des prophètes, et à ce titre ils exercent un ministère plus institutionnel (Ephésiens 4:11) et les apôtres sont appelés par Paul les prophètes de la nouvelle alliance (Ephésiens 2:20) à la façon de ceux de l’ancienne.

« Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les exhorte, les console. » 1 Corinthiens 14:3

Le vrai don de prophétie ou de prédication de la vérité forme un contraste saisissant avec la cacophonie qui voulait passer pour l’expression du don des langues. Il produit des fruits conformes à la volonté de Dieu pour l’Église : l’édification dans la vérité, l’encouragement à l’obéissance et le réconfort dans les difficultés. Les dons spirituels s’expriment toujours pour le bénéfice des autres, jamais pour soi-même.

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter