Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Affronter les obstacles

Faire un don au Journal Chrétien

Quiconque est appelé à courir doit être prêt à surmonter les obstacles qui se présenteront devant lui. Il en va de même dans la vie des croyants. Si nous ne sommes pas prêts à faire face aux événements de la vie, nous serons facilement dépassés et nous perdrons courage. Pour mieux le comprendre, lisons la parabole du semeur dans l’évangile de Matthieu. “Vous donc, écoutez ce que signifie la parabole du semeur. Lorsqu’un homme écoute la parole du royaume et ne la comprend pas, le malin vient et enlève ce qui a été semé dans son cœur : cet homme est celui qui a reçu la semence le long du chemin.” (Matthieu 13:18-19). Ce passage décrit une personne qui entend la Parole mais qui n’est pas prête dans son cœur à la recevoir et reste indifférente à la voix de Dieu.

Quand vient la persécution

Le passage suivant illustre clairement les obstacles auxquels nous serons confrontés. “Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie ; mais il n’a pas de racines en lui-même, il croit pour un temps, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute.” (Matthieu 13:20-21).

On mesure, dans ce verset, l’effet dévastateur que peut produire la persécution chez les chrétiens. Je ne pense pas que nous réalisions combien de chrétiens aujourd’hui ont abandonné la course à cause de cela. Après avoir connu Jésus, ils ont rencontré de l’opposition et ont été persécutés, parfois même par leur propre famille. Ils ont persévéré pendant un certain temps, puis la pression s’est accrue. N’ayant pas compris la raison de cette souffrance, ils ont fini par renoncer.

En fait, beaucoup de nos frères ne réalisent pas que les épreuves et la persécution sont des éléments structurants et essentiels à la vie chrétienne. Jésus y a préparé ses disciples lorsqu’Il a dit : “Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux ! Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.” (Matthieu 5:10-11). Voilà pourquoi il est si important de sonder la Parole et de savoir ce qui nous attend si nous voulons être un disciple du Seigneur et grandir dans la foi.

Nous connaissons tous de jeunes convertis qui ont dû faire face à l’opposition de leur famille, de leurs collègues ou de leurs amis. Découragés, ils ont abandonné la foi et sont retournés à leur ancienne vie. La parabole du semeur illustre parfaitement cette situation.

Lorsque Jésus arrache quelqu’un à une vie de ténèbres et le transforme, on a du mal à comprendre qu’au lieu de se réjouir pour lui, son entourage lui manifeste de l’hostilité et le persécute. En fait, il n’y a rien de surprenant à cela, car comme l’explique l’apôtre Paul dans 1 Corinthiens 2:14 : “[…] l’homme naturel n’accepte pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge.” Il s’agit donc d’une réaction spirituelle tout à fait normale.

Jésus est venu donner sa vie pour le monde, et que Lui est-il arrivé ? Il a été persécuté, maltraité et même accusé d’être possédé par un démon. Bien qu’Il ait beaucoup souffert, Il a été jusqu’au bout et a donné sa vie pour l’humanité, en acceptant d’être crucifié et de porter tous nos péchés. Puis trois jours après, Il est ressuscité d’entre les morts et Il est apparu à ses disciples.

Alléluia ! Christ est vivant ! C’est une réalité. C’est la vérité.

Jésus a dévoilé par sa mort le plan de Dieu pour ses enfants. En effet, ceux qui croient en Lui sont appelés à souffrir et à être persécutés, car le serviteur ne peut être plus grand que le maître, comme l’a dit le Seigneur Lui-même dans Jean 15:20 : “[…] Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi…” Si Jésus est notre modèle, quoi de plus naturel que d’être appelés à nous identifier à Lui dans ses souffrances, dans sa mort, dans sa résurrection, et à hériter sa vie.

Comprendre le plan de Dieu

Nous avons tous besoin de la révélation du plan de Dieu, surtout lorsque surviennent les épreuves et les difficultés. Notre maturité et notre croissance en dépendent. Il est donc important que nous soyons affermis en Christ afin d’achever la course de la foi dans laquelle nous sommes engagés.

Les épreuves et les difficultés jouent un rôle crucial dans notre vie spirituelle, car elles sont des occasions que le Seigneur utilise pour nous construire et nous faire grandir afin que nous ressemblions davantage à Jésus. Elles nous rendent plus forts et nous équipent pour mieux Le servir. Si nous les accueillons avec joie, elles nous conduiront vers la maturité spirituelle, sinon, nous peinerons à terminer la course et prendrons le risque de nous perdre en chemin.

C’est ce que nous explique l’apôtre Jacques au chapitre 1:2-4 : “Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien.”

Permettons donc à Dieu de faire son œuvre dans notre vie. Bien que les temps difficiles fassent partie de la course de la foi, ils ne durent pas toujours et ils précèdent la victoire. Si, jour après jour, nous acceptons d’affronter les épreuves et de grandir à travers elles, nous franchirons à coup sûr la ligne d’arrivée.

Dieu poursuit son plan et, le moment venu, nous verrons sa main agir.

Fuir l’esprit du monde

Dans Matthieu 13:22, Jésus nous parle d’un autre type d’obstacles que nous pouvons rencontrer : “Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole, mais en qui les soucis du siècle et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse.”

Ce verset fait référence au croyant dont la vie est engagée dans une autre course. Ses yeux sont fixés sur le monde et sur tout ce qu’il lui propose. Notez qu’il est écrit qu’il ne porte pas de fruits. Pourquoi ? Parce qu’il ne se préoccupe que de ses intérêts et de ses gains personnels.

Lorsque Jésus parle “des soucis du siècle et de la séduction des richesses”, Il évoque l’attitude d’un cœur consumé par l’esprit du monde. Ces croyants sont obsédés par le succès, l’ambition et tout ce que le monde peut leur offrir. Ils imaginent une vie chrétienne idyllique, sans souci ni frustration, et tous leurs désirs comblés.

Combien de chrétiens connaissez-vous, qui se sont laissés séduire et influencer de cette manière ? “Mais ceux qui veulent s’enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux ; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments.” (1 Timothée 6:9-10).

En fait, ces croyants ne supportent pas de rencontrer des difficultés en chemin. Tout doit toujours se passer conformément à leurs plans. Ils n’acceptent pas que le Seigneur puisse permettre la moindre épreuve. En rejetant toute forme de souffrance, ils “s’écartent de la foi”. C’est triste de voir que beaucoup veulent ainsi échapper à la fournaise ardente, sans discerner l’intention de Dieu pour leur vie, ce qui freinera inévitablement leur croissance.

Bien s’équiper

Pour rester dans la course, je crois que le croyant doit recevoir un enseignement biblique solide qui l’équipe pour faire face aux difficultés de la vie et se détourner de l’esprit du monde. Sans ce fondement, il demeure dans l’ignorance et finit par rétrograder. Nous devons nous rappeler encore et encore que, selon les Écritures, les épreuves font tout simplement partie de la vie chrétienne. Cette révélation nous aidera envers et contre tout à persévérer.

Faute de révélation, les chrétiens ne seront pas en mesure d’affronter les attaques de l’ennemi et certaines circonstances de la vie. Au contraire, ils chercheront à les fuir. Faibles et vulnérables, ils deviendront des proies faciles pour l’ennemi.

Malheureusement, beaucoup d’entre nous sommes dans cet état aujourd’hui ! Nous résistons à ce que le Seigneur veut faire dans nos vies, nous dévions de la foi, ne grandissons plus et perdons notre joie. Notre cœur s’endurcit peu à peu, pouvant alors ouvrir la porte au péché. C’est pourquoi l’apôtre Jacques nous encourage à supporter les tentations de la vie : “Heureux l’homme qui supporte patiemment la tentation ; car, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment.” (Jacques 1:12).

La tentation est le désir charnel de céder aux pièges de l’ennemi. Dans l’épreuve, certains chrétiens préfèrent reprendre leur vie en main. Plutôt que de faire face à la situation, ils échafaudent leurs propres plans pour s’en sortir. Ils blâment souvent les autres, ils se justifient ou se nourrissent de rancune et d’amertume. Alors que ces attitudes prennent racine dans leur cœur, ils se découragent et commencent à régresser dans la foi. Le péché s’insinue sournoisement en eux jusqu’à ce qu’ils finissent par se sentir condamnés et rejetés par Dieu.

Bien que dans sa grâce, le Seigneur soit toujours prêt à pardonner et à relever ses enfants, ils ont bien du mal à changer d’attitude. Ils continuent à gérer leur vie en justifiant leurs actes, éprouvent de la difficulté à se repentir et à se mettre en règle avec Dieu. Inévitablement, très souvent une faute en entraînant une autre, ils deviennent de plus en plus insensibles au Saint-Esprit et ferment ainsi l’accès de leur cœur à toute conviction de péché. Avant même qu’ils en prennent conscience, ils sont retournés à leur ancien style de vie.

Dans le chapitre 4, au verset 6, Osée nous dit que le peuple de Dieu “est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance”. Il s’agit ici de la conséquence d’un manque de vision et de révélation. Ceux qui ne comprennent pas comment Dieu œuvre en eux se laissent facilement tromper par des enseignements charnels qui les conduisent à croire, à tort, que la vie chrétienne devrait être facile. Ne discernant plus le plan de Dieu, ils se détournent du chemin et choisissent de faire marche arrière plutôt que de s’identifier à Christ. Au bout du compte, aveuglés par l’esprit de ce monde, ils errent sans direction et finissent par se perdre.

Je tiens à vous rappeler que le croyant instruit dans les voies du Seigneur est équipé pour faire face à l’adversité et accepte, avec la sagesse de Dieu, les défis qui se présentent à lui. Ainsi, il peut croître en maturité et, quand l’épreuve survient, il se réjouit et s’écrie : “Seigneur, fortifie-moi au travers de ce moment difficile afin que j’en sorte grandi.”

Ne pas se décourager

Vous vous demandez peut-être ce qu’il advient des chrétiens qui ont abandonné la course et qui sont aujourd’hui loin du Seigneur, à cause de l’opposition de leur famille ou des difficultés de la vie.

Si tel est votre cas, ne vous découragez pas ! Peu importe votre passé et votre état spirituel actuel : le Seigneur vous aime, Il est fidèle, Il ne vous abandonnera pas. Si vous vous êtes égaré, Il veut vous ramener à Lui et restaurer votre âme, car Il n’a pas renoncé à son plan pour votre vie.

Jésus est le bon berger. Il laisse les quatre-vingt-dix-neuf brebis dans la bergerie pour aller chercher celle qui s’est perdue. Il désire ardemment que vous finissiez la course. Tel est le cœur du Père pour ses enfants. Tel est son plan pour chaque croyant.

Pour ma part, mes frères et sœurs, mon plus grand désir est de voir chaque chrétien qui s’est éloigné du Seigneur revenir à Lui. Ce n’est pas le moment de perdre espoir… au contraire, soyez encouragés et reprenez la course !

Extrait du livre de Miki Hardy  » La course  » – Partie 1 : Reprendre la course – Chapitre 1 – Affronter les obstacles – Page 7-13

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter