Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Dis que les femmes âgées doivent aussi avoir l’extérieur qui convient à la sainteté, n’être ni médisantes, ni adonnées au vin ; qu’elles doivent donner de bonnes instructions. Tite 2:3

Que les femmes âgées soient, dans toute leur manière d’être, comme il convient à de saintes femmes… afin qu’elles instruisent les jeunes femmes à aimer leur mari, à aimer leurs enfants, à être sages, pures, occupées des soins de la maison, bonnes, soumises à leur propre mari. Tite 2. 35

Les dons exercés par les sœurs

Dans un foyer où l’homme travaille à l’extérieur pendant que sa femme reste auprès des enfants, “occupée des soins de la maison”, la tendance actuelle est de valoriser davantage le travail extérieur, bien visible et facile à identifier, que le travail à la maison, plus caché et difficile à définir. Ce sont bien, pourtant, ces multiples activités qu’une femme sait mener de front, qui font de sa maison un foyer vraiment apprécié par son mari et ses enfants, et par tous ceux qui y sont reçus. Il est difficile de percevoir tout ce qu’elle fait pour y créer une atmosphère chaleureuse et paisible, mais c’est en venant dans un foyer privé d’une présence féminine que l’on ressent toute la différence. Comme on le voit en Proverbes 31, il y a dans ce domaine des capacités spécifiquement féminines dont le mari et les enfants peuvent apprécier toute la valeur (v. 28).
De la même manière, le service que les sœurs exercent dans le privé, dans leurs maisons, pour le bien et l’édification de l’assemblée avec les dons que le Seigneur leur a confiés, est beaucoup plus difficile à caractériser que le service que les frères exercent publiquement dans les réunions de l’assemblée. Ceux-ci peuvent aussi avoir un service dans le privé ; certains soins pastoraux, par exemple, ne se font pas en public. Mais dans la vie de l’assemblée, il y a des responsabilités qui relèvent du domaine des sœurs et qu’elles seules peuvent remplir correctement. C’est ce que Paul disait à Tite dans les versets ci-dessus. S’il demande à Tite d’exhorter les jeunes hommes (v. 6), il ne lui demande pas d’aller exhorter les jeunes femmes. Il lui montre plutôt que ce sont les femmes âgées qui doivent les instruire et les exhorter. Il y a ainsi des domaines où seules les sœurs peuvent donner l’enseignement qui convient, et elles ont donc la responsabilité de le faire. Les frères doivent les encourager dans ce sens, en réalisant bien qu’ils ne peuvent pas eux-mêmes les remplacer. Comme dans le mariage, Dieu a donné dans l’assemblée, aux hommes et aux femmes, des places différentes et complémentaires qui ne sont pas interchangeables. Veillons à bien les discerner, et à les occuper comme le Seigneur l’a prévu, à sa gloire et pour le bien de tous.
J.M. Allovon

Source: Calendrier Le Seigneur est proche – Bibles et Publications Chrétiennes – Achetez Le Seigneur est proche en cliquant ici.

Je fais un don
TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter