Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Adhérer

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace. Jacques 5:16

Partager sur:

Samedi 24 octobre 2020
Confessez donc vos fautes l’un à l’autre, et priez l’un pour l’autre, de sorte que vous soyez guéris. La fervente supplication du juste peut beaucoup. Jacques 5. 16

La confession des fautes et la prière

Qu’il est important de confesser nos fautes l’un à l’autre et de prier les uns pour les autres ! Il est intéressant de remarquer que l’assurance donnée ici de l’efficacité de la prière fervente d’une personne juste – elle “peut beaucoup” – se lie au fait de confesser nos fautes l’un à l’autre. Pour être juste, je dois avoir une bonne conscience devant Dieu et devant mon frère ; je dois confesser mes fautes à mon frère et être juste avec lui si je souhaite que mes prières soient efficaces. Souvent, nous prions pour notre frère parce que nous pensons qu’il en a besoin, sans estimer notre propre condition d’une manière exacte. Confesser et prier l’un pour l’autre apporte la guérison, non pas pour que lui soit guéri, mais pour que “vous soyez guéris”.
Nous voyons cette vérité dans l’histoire de Job. Celui-ci a été frappé par Dieu, puis il lui a confessé ses fautes. Alors Dieu a repris les trois amis de Job pour leur échec par rapport à Job. Ensuite, nous voyons quelque chose de très important. Les trois hommes ont dû prendre sept taureaux et sept béliers, les amener à Job, puis les offrir à Dieu ; de plus, Job devait prier pour eux (Job 42. 8). Quand ils ont fait cela et que Job a prié pour eux – confession et prière -, il y a eu guérison. Et lorsque Job a prié pour ses amis, l’Éternel lui a redonné ce qu’il avait perdu.
Il se peut que nous ayons cette pensée dans notre coeur : Si mon frère a quelque chose contre moi, qu’il vienne vers moi.- Il nous est dit que si nous présentons notre offrande à l’autel et que nous nous souvenons que notre frère a quelque chose contre nous, nous devons laisser là notre offrande, nous réconcilier d’abord avec notre frère, et ensuite venir présenter notre offrande (Matthieu 5. 23, 24). Il en est ainsi, non seulement si mon frère a quelque chose contre moi, mais aussi si j’ai quelque chose contre lui. Nous nous rendons certainement compte de l’hypocrisie qu’il y a de prendre la Cène du Seigneur – qui est une démonstration d’unité – avec quelqu’un avec qui nous sommes en conflit. Cela, le Seigneur ne peut pas le tolérer.
A. Blok

Source: Calendrier Le Seigneur est proche – Bibles et Publications Chrétiennes – Achetez Le Seigneur est proche en cliquant ici.

Vous appréciez nos publications? Soutenez-nous !

Le Journal Chrétien est un média indépendant, gratuit et sans publicité, animé par des journalistes professionnels, qui a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. L’information, même en accès libre, a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour poursuivre notre mission. Pour plus d’information, cliquez ici.

Les commentaires sont fermés.

Adhérez au Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un média indépendant, gratuit et sans publicité, animé par des journalistes professionnels, qui a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. L’information, même en accès libre, a un coût. Adhérez à nos publications...

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter