Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu. Romains 12,1

Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Romains 12,1 Extrait des commentaires du Nouveau Testament Populaire.

Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu

La profondeur de la richesse de la miséricorde divine a été montrée dans l’argumentation des chapitres précédents. La compassion est pour les croyants, Juifs ou païens, et cette miséricorde est une perspective pour tout Israël. L’argumentation est maintenant terminée, les plans de Dieu ont été expliqués, et l’apôtre appelle ceux qui ont trouvé la compassion, au nom de cette compassion, à « considérer la bonté de Dieu,  » Romains 11.22.

À offrir vos corps comme un sacrifice vivant

La dispensation Juive, avec ses sacrifices était terminée ; elle s’est achevée lorsque Christ, « notre pâque,  » fut offert pour nous, 1 Corinthiens 5.7. Mais de nouveaux sacrifices sont venus. Nous devons nous offrir nous-mêmes. Comme la victime sur l’autel était entièrement consacrée à Dieu, nos corps et tous nos membres doivent de la même façon être consacrés à son service. Et cela non comme des esclaves, mais comme « un sacrifice vivant. » Nous faisons cela lorsque notre corps devient le temple du Saint-Esprit, et qu’il est utilisé pour servir Dieu.

Un culte raisonnable

La consécration du corps à Dieu n’est pas un acte apparent, comme le sacrifice sur l’autel, mais une action de l’esprit, ou de la raison ; d’où « un service raisonnable. »

Extraits des commentaires du Nouveau Testament Populaire – Un aperçu exhaustif de chaque texte de la Bible.

N’hésitez pas à télécharger l’application gratuite Bible.audio dans votre téléphone

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible
TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter