Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin. 1 Jean 2,14

« Je vous ai écrit, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin. » 1 Jean 2,14 Commentaires de la Bible Annotée interlinéaire.

L’appellation « Petits enfants », répétée du verset 1, s’applique à tous les chrétiens, sans distinction.

Ils ont obtenu le pardon de leurs péchés à cause de son nom, du nom de Jésus-Christ, de ce nom par lequel il s’est révélé à eux comme le Sauveur.

Ensuite, pour rendre son exhortation plus incisive, l’apôtre interpelle ses lecteurs selon leurs divers âges : pères, jeunes gens. Ces termes sont pris au sens propre, et non comme désignant divers degrés de l’expérience chrétienne.

Jean dit trois fois : je vous écris, et trois fois : je vous ai écrit (selon Codex Sinaiticus, B. majuscules).

Quelques interprètes pensent que le verbe au passé se rapporte à ce qui précède dans l’épître, le verbe au présent à ce qui va suivre.

D’autres voient dans ce changement de temps, comme dans la répétition des assurances données aux pères et aux jeunes gens, l’intention de l’auteur de confirmer ce qu’il vient de dire pour l’affermissement de leur foi : « Je vous l’écris et je n’ai rien à en retrancher, je vous l’ai écrit, cela subsiste » (comparer une expression semblable dans Jean 19.22).

Quelques interprètes pensent que le mot j’écris se rapporte à cette lettre, et le mot j’ai écrit, à un autre ouvrage de l’apôtre, à l’Évangile ou à une lettre perdue.

Beaucoup plus naturelle est l’explication qui admet que le présent se rapporte à la lettre dans son ensemble ou à l’acte même d’écrire (1 Jean 1.4 ; 1 Jean 2.1), et le passé à ce qu’il a déjà écrit dans cette lettre et spécialement aux dernières paroles (versets 3-11), qui présentent l’obéissance aux commandements de Dieu, notamment à celui de l’amour fraternel, comme la condition essentielle de la vie en Dieu. Pour posséder celle-ci, les chrétiens doivent remplir une autre condition, négative, que Jean va indiquer (versets 15-17).

Quant aux grâces spéciales que l’apôtre rappelle à ses frères pour leur affermissement, il présente d’abord à tous (mes petits enfantsverset 12) l’assurance du pardon de leurs péchés à cause du nom de Jésus ; car cette assurance seule, avec la paix et la liberté qu’elle procure, peut élever le chrétien au-dessus de tous les doutes, le préserver de tous les dangers, en lui donnant un filial accès auprès de Dieu qui est sa force.

Aux pères, l’apôtre rappelle deux fois (versets 13, 14) qu’ils ont eu le bonheur de connaître (versets 5, 6, note) depuis longtemps le Sauveur, Celui qui est dès le commencement (1 Jean 1.1), et de faire déjà l’expérience de sa fidélité et de son amour. Comment donc ne pas se confier en lui jusqu’à la fin ?

Aux jeunes gens, il redit deux fois (versets 13, 14) que, malgré la puissance des tentations qui assaillent leur âge, ils ont vaincu le malin (1 Jean 3.12 ; 1 Jean 5.18 ; 1 Jean 5.19), qu’ils sont forts en Dieu (Luc 11.21 ; Éphésiens 6.10) et par sa parole qui demeure en eux (2 Timothée 2.). Comment maintenant deviendraient-ils lâches pour le combat, perdant ainsi tous les fruits de leurs victoires ?

Enfin, aux chrétiens de tout âge, qu’il embrasse de nouveau dans ce terme de tendresse : petits enfants, l’apôtre aime à rappeler qu’ils ont eu, dès leur entrée dans la vie, l’immense privilège de connaître Dieu comme un tendre Père dont l’amour réclame justement tout leur cœur, toute leur vie.

Que ces paroles dussent être puissantes pour tous, venant d’un apôtre qui avait vieilli dans les combats où il encourage ses frères !

Extrait des commentaires de la Bible Annotée interlinéaire – Les commentaire de la Bible Annotée chapitre par chapitre.

N’hésitez pas à télécharger l’application gratuite Bible.audio dans votre téléphone

Agir avec nous...

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité.

Le journal emploie une équipe de journalistes professionnels et collabore avec des agences de presse internationale, qui produisent chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux religieux, économiques, politiques, environnementaux et sociaux. Nous faisons cela car nous pensons que la publication d’informations fiables, transparentes et accessibles à tous sur ces questions est indispensable.

Vous comprenez donc pourquoi nous sollicitons votre soutien. Des dizaines de milliers de personnes viennent chaque jour s’informer sur le Journal Chrétien, et de plus en plus de lecteurs comme vous soutiennent le journal.

Les dons de nos lecteurs représentent 100% de nos ressources. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, le journal serait renforcé. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir le Journal Chrétien en cliquant ici.

Téléchargez nos applications

Téléchargez nos applications

– L'application Bible.audio

Téléchargez l’application Bible.audio sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play. (appareils Android).

 

– L'application Journal Chrétien

Téléchargez l’application du Journal Chrétien sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play (appareils Android).

 

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter