Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ. Philippiens 2:5

Le Seigneur Jésus-Christ est l’exemple par excellence de l’humilité altruiste (voir Matthieu 11:29 ; Jean 13:12-17).

Philippiens 2:5-8

5 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ,
6 lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu,
7 mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme,
8 il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.

Ayez les sentiments qui étaient en Jésus-Christ

Nous sommes exhortés à avoir les sentiments (ou les pensées) qui étaient en Jésus-Christ, qui est désigné ici comme le modèle de l’humilité et de la consécration au bien des autres.

Dans Philippiens 2:6, Paul affirme que Jésus est Dieu de toute éternité. Il n’emploie pas ici le verbe habituel pour « être », mais un terme qui fait ressortir l’essence de la nature d’une personne, son état ou sa condition permanente. L’apôtre aurait aussi pu choisir un autre mot grec pour « forme », mais il utilise celui qui désigne spécifiquement le caractère essentiel et inaltérable de quelque chose, ce qu’il est intrinsèquement. La doctrine fondamentale de la divinité de Christ a toujours englobé ces caractéristiques essentielles (voir Jean 1:1-4, 14 ; 8:58 ; Colossiens 1:15-17 ; Hébreux 1:3).

Il n’a point regardé comme une proie à arracher…

Le mot grec est ici traduit par « proie » car il signifie à l’origine « chose dont en s’empare en la volant ». Cela finit par signifier tout ce qu’on serrait dans des griffes, qu’on embrassait, tout ce qui avait de la valeur, et est parfois rendu par « saisi » ou « auquel on s’accroche ».
Bien que jouissant de tous les droits, privilèges et honneurs dus à la divinité ce dont il était digne et ne pourrait jamais être déchu – jamais Christ n’a donné l’impression de s’accrocher à tous ses avantages et à sa position ; il a au contraire accepté d’y renoncer pour un temps.

Son égalité avec Dieu

Le mot grec pour « égalité » qualifie ce qui est exactement pareil par la taille, la quantité, la qualité, les caractéristiques et le nombre. Jésus est à tout point de vue l’égal de Dieu, et il n’a cessé de le déclarer tout au long de son ministère terrestre (voir Jean 5:18 ; Jean 10:33, Jean 10:38 ; 14:9 ; 20:28 ; Hébreux 1:1-3).

Il s’est dépouillé lui-même

« il s’est dépouillé lui-même ». Littéralement « il s’est vidé lui-même ». De ce verbe grec vient le terme théologique de « kénose » qui correspond à la doctrine selon laquelle Christ se serait vidé de lui-même lors de l’incarnation. Mais en réalité, il s’agit d’un renoncement à soi-même ; Christ ne s’est pas vidé de sa divinité, pas plus qu’il n’a échangé sa divinité contre son humanité. En revanche, il a bien renoncé à ses privilèges, ou les a mis de côté, dans plusieurs domaines :

– la gloire céleste pendant son séjour sur la terre. Il a abandonné la gloire d’une relation en face-à-face avec Dieu ainsi que la manifestation permanente et visible, tout comme la jouissance personnelle, de cette gloire (voir Jean 17:5) ;
– l’indépendance de son autorité pendant son incarnation. Christ s’est totalement soumis à la volonté de son Père (voir Philippiens 2:8; Matthieu 26:39 ; Jean 5:30 ; Hébreux 5:8) ;
– ses prérogatives divines. Il a renoncé à la démonstration de ses attributs divins et s’est soumis à la direction du Saint-Esprit (voir Matthieu 24:36 ; Jean 1:45-49) ;
– les richesses éternelles sur terre, Christ a vécu dans la pauvreté, ne possédant pratiquement rien (voir 2 Corinthiens 8:9) ;
– une relation avec Dieu où il jouissait de sa faveur à la croix. Il a porté la colère divine du Père envers le péché (voir Matthieu 27:46 ; 2 Corinthiens 5:21).

En prenant une forme de serviteur.

De nouveau, Paul utilise un mot grec qui indique l’essence (voir Philippiens 2:6). En authentique serviteur, Jésus a accompli dans un esprit de soumission la volonté de son Père (voir Esaïe 52:13-14).

semblable aux hommes.

Christ n’a pas seulement été Dieu dans un corps d’homme : il a adopté tous les attributs essentiels de l’humanité (Luc 2:52 ; Galates 4:4 ; Colossiens 1:21), à tel point qu’il a expérimenté les besoins humains de base et toutes nos faiblesses (voir Hébreux 2:14, 17 ; 4:15). Il est devenu le Dieu-homme : totalement Dieu et totalement homme.

il a paru comme un vrai homme.

Ce n’est pas la simple répétition de l’expression précédente, mais le passage d’une perspective céleste à un point de vue humain : l’humanité de Jésus est maintenant décrite d’après ce qu’en voyaient ceux qui le côtoyaient. Paul suggère donc que, même s’il avait l’apparence d’un simple homme, Christ était bien plus que ce que la plupart des gens reconnaissaient naturellement en lui (voir Jean 6:42 ; 8:48).

il s’est humilié lui-même.

Après l’humiliation de l’incarnation, Jésus s’est encore humilié en ne revendiquant pas ses droits humains fondamentaux mais en se soumettant aux persécutions et aux souffrances que lui firent subir les incroyants (voir Ésaïe 53:7 ; Matthieu 26:62-64 ; Marc 14:60-61 ; 1 Pierre 2:23).

obéissant jusqu’à la mort.

Non seulement Jésus a accepté la persécution, mais il a atteint le point le plus bas possible de l’humiliation en mourant comme un criminel, conformément au plan de Dieu pour lui (voir Matthieu 26:39 ; Actes 2:23).

La croix.

Il a connu la pire des humiliations en mourant non pas de façon ordinaire mais par la crucifixion, la forme de mort la plus cruelle, la plus horrible et la plus dégradante jamais conçue par l’homme. Ce genre d’exécution était abominable aux yeux des Juifs (Deutéronome 21:23 ; Galates 3.13).

Recevez un message biblique par jour

L’équipe du Journal Chrétien envoie un message biblique chaque matin pour vous aider à bien démarrer la journée. Ces messages vous sont proposés en partenariat avec l’application de ressources bibliques Bible.audio à télécharger ici.

Nos applications chrétiennes

Grâce à vos dons, nous avons développé les applications du Journal Chrétien et de la plateforme d’étude biblique Bible.audio dont les frais d’hébergement et de fonctionnement  dépendent de votre générosité.

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter

Soutenez le Journal Chrétien !

Grâce à la générosité d’une poignée de chrétiens, le projet Bible.audio du Journal Chrétien a pu voir le jour.
Désormais, il nous faut un millier de donateurs pour que ce projet soit viable et que nous puissions continuer à proposer de nombreuses ressources bibliques gratuites à la communauté chrétienne.

La religion est l’élément central de la culture. Elle est la clef de la compréhension de la vision du monde. Elle peut être une source de conflits quand les esprits ne sont pas éclairés par une compréhension juste de la Parole de Dieu.

Nous avons besoin de 1 000 donateurs !
Soutenez-nous !

En partant de ce constat, le Journal Chrétien a développé le site Bible.audio en partenariat avec des sociétés bibliques européennes et américaines. Il propose de nombreuses ressources bibliques, dont une vingtaine de traductions de la Bible, des dictionnaires, commentaires, lexiques et encyclopédies bibliques.

 

Je soutiens le journal Chretien