Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort. Jean 8,51

En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort. Jean 8,51 Extrait de la  Bible annotée interlinéaire

À qui s’adressent ces paroles ?

Les interprètes se divisent sur cette question.

Les uns, Calvin, de Wette, M. Godet, pensent que Jésus, après une pause, se tourne vers ses auditeurs les mieux disposés, vers ceux qui avaient éprouvé un premier mouvement de foi (verset 30) et rempli la condition posée par lui au verset 31 ; il fait maintenant briller à leurs regards la magnifique promesse du verset 51.

D’autres comme Meyer, Weiss, Luthardt, pensent que ces paroles se relient immédiatement à celles qui précèdent, et que Jésus, tout en annonçant le jugement de Dieu (verset 50), déclare une dernière fois que la parole qu’il annonce est le seul moyen d’échapper à la mort.

Si la première supposition paraît plus conforme à la teneur du verset 51 on peut remarquer, à l’appui de la seconde, qu’au verset 52 ce sont les mêmes adversaires qui répondent en reproduisant la pensée injurieuse qu’ils avaient énoncée (verset 48).

Quoi qu’il en soit, Jésus proclame une de ces vérités profondes qui renferment des trésors de consolation et d’espérance.

Garder sa parole, c’est y demeurer (verset 31), en faire l’élément de sa vie intérieure, la pratiquer dans toute sa conduite (Jean 14.23-24 Jean 17.6).

Quiconque vit de cette parole, possède la vie éternelle : il ne verra jamais la mort.

Il ne faut pas diminuer la portée de cette parole en la paraphrasant : « Il mourra bien, mais non à jamais ».

Cette déclaration absolue et paradoxale doit s’expliquer à la lumière de Jean 11.25-26 ; comparez Jean 5.24 Jean 6.50.

Aux yeux de Jésus la mort du corps n’est pas la mort mais un sommeil (Matthieu 9.24 Jean 11.11), le passage à la plénitude de la vie. La mort vraie, complète, est celle de l’âme sa séparation d’avec Dieu, or une telle mort est devenue impossible pour celui qui possède en Dieu la vie éternelle.

Sur cette expression significative : voir la mort, comparez Luc 2.26.

Extrait des commentaires Bible annotée interlinéaire – Un aperçu exhaustif de chaque texte de la Bible.

N’hésitez pas à télécharger l’application gratuite Bible.audio dans votre téléphone

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter