Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Tokyo et la Fédération mondiale d’athlétisme démentent une possible annulation des Jeux olympiques

Le gouvernement japonais et la Fédération mondiale d’athlétisme ont rejeté vendredi des informations de presse selon lesquelles l’annulation des Jeux olympiques de Tokyo, devant se dérouler l’été prochain, serait inéluctable à cause de la pandémie de coronavirus.

S’exprimant lors d’un point de presse, un porte-parole du gouvernement a dit « fermement démentir » la possibilité d’une annulation, ajoutant que l’article publié un peu plus tôt par The Times était erroné.

Le Premier ministre Yoshihide Suga a déclaré devant le parlement qu’il était déterminé à ce que les JO de Tokyo aient lieu comme prévu.

Le président de la Fédération mondiale d’athlétisme, Sebastian Coe, a de son côté annoncé qu’il existait une « détermination à toute épreuve » pour organiser les Jeux olympiques de Tokyo.

« Le gouvernement japonais, le comité d’organisation, les fédérations internationales et en particulier les athlètes sont tous unis dans leur détermination à essayer d’organiser des Jeux qui soient sûrs et sécurisés », a déclaré à Reuters Sebastian Coe, lui-même double médaillé d’or olympique au 1.500 mètres.

Sebastian Coe estime que la situation est différente de celle qui avait poussé à l’annulation des Jeux de Tokyo l’année dernière, avec, en premier, la possibilité d’une vaccination.

« Et je sais qu’à ce stade (l’année dernière), les athlètes commençaient à avoir beaucoup de mal à maintenir leur régime d’entraînement et que les compétitions commençaient à disparaître des écrans radar. Maintenant, ils ont un meilleur accès à la fois à l’entraînement et aux compétitions. »

« Il y a donc une détermination absolue à organiser les Jeux, mais dans un environnement sûr et sécurisé », a-t-il ajouté.

Sebastian Coe a cependant admis que l’événement pourrait avoir moins de spectateurs, voire aucun, et que les concurrents passeraient moins de temps à Tokyo et devraient appliquer les règles de distanciation sociale.

Citant une source haut placée au sein de la coalition au pouvoir à Tokyo, The Times a rapporté que le gouvernement japonais était parvenu en interne à la conclusion que les JO devraient être annulés à cause de la pandémie de coronavirus.

Tokyo devait initialement accueillir l’an dernier la 32e édition des Jeux olympiques d’été mais le Japon et le Comité international olympique (CIO) avaient décidé de reporter d’un an l’événement à cause de la pandémie de coronavirus.

Les JO sont à l’heure actuelle prévus du 23 juillet au 8 août 2021.

Le comité d’organisation des Jeux de Tokyo a déclaré que l’ensemble des partenaires, dont le gouvernement japonais et le CIO, étaient « pleinement focalisés » sur l’accueil des épreuves cet été.

D’après The Times, le gouvernement japonais a désormais pour objectif d’obtenir l’organisation des prochains JO encore non attribués, en 2032.

Si le Japon a été touché moins sévèrement par la crise sanitaire que de nombreuses autres économies développées, une récente flambée des nouveaux cas de contamination a contraint les autorités à décréter l’état d’urgence pour la région de Tokyo et à fermer ses frontières aux ressortissants étrangers n’étant pas des résidents permanents.

Environ 80% de la population japonaise se dit défavorable à la tenue des Jeux olympiques dans la capitale l’été prochain, montrent des récentes enquêtes d’opinion, par crainte que l’arrivée massive d’athlètes du monde entier accélère la propagation du virus.

Dans ce contexte, écrit The Times, le gouvernement japonais cherche à préserver les apparences en annonçant l’annulation des JO tout en laissant la porte ouverte à une organisation ultérieure de l’événement à Tokyo.

« Personne ne veut être le premier à le dire, mais le consensus est que cela est trop compliqué », a déclaré la source citée par le journal. « Je ne pense pas qu’ils vont avoir lieu. »

(avec Jack Tarrant, Mari Saito, Ju-min Park, Mitch Phillips et Tim Hart; version française Jean Terzian et Kate Entringer, édité par Jean-Michel Bélot)

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter