Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Adhérer

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Rugby: Bernard Laporte en garde à vue

Partager sur:

Le président de la Fédération française de rugby (FFR), Bernard Laporte, a été placé en garde vue mardi pour être interrogé sur ses liens avec le patron du club de Montpellier Mohamed Altrad dans le cadre d’une enquête préliminaire pour trafic d’influence et prise illégale d’intérêt, a-t-on appris de source policière.

Dans une lettre « aux clubs » diffusée sur Facebook, Bernard Laporte, candidat à sa réélection à la tête de la FFR dans une dizaine de jours, dénonce une « campagne coordonnée de déstabilisation du rugby français » et « une véritable tentative de putsch ».

« Tout ceci participe d’une véritable stratégie électoraliste assez nauséabonde », ajoute Bernard Laporte, précisant avoir demandé en vain que son audition par la police soit reportée de quelques jours.

« Je ne suis d’ailleurs pas mis en cause par la justice et j’ignore encore à ce jour tout de ses investigations. Dans le cadre d’une enquête préliminaire, personne n’a accès au dossier », insiste-t-il.

Quatre autres personnes – Mohed Altrad, Claude Atcher, directeur général du comité d’organisation du Mondial de rugby 2023 en France, Serge Simon, vice-président de la FFR, et Nicolas Hourquet, son responsable des relations internationales – sont également entendues par la police parisienne, a-t-on précisé de même source.

L’enquête préliminaire porte sur des soupçons de pressions qu’aurait exercées Bernard Laporte sur la commission d’appel de la FFR pour atténuer des sanctions contre le club de Montpellier alors qu’une entreprise qu’il dirige, BL Communications, avait signé en 2017 un contrat de prestations d’image avec le groupe Altrad, qui est également sponsor de l’équipe de France de rugby.

Bernard Laporte avait finalement renoncé à ce contrat mais l’enquête préliminaire avait déjà été lancée à la demande du ministère des Sports.

L’ancien sélectionneur du XV de France brigue un second mandat lors des élections à la présidence de la FFR qui auront lieu le 3 octobre.

La FFR n’a pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaire.

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter