Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Adhérer

Journal Chrétien

L'actualité en continu

La ville de Naples rend hommage à Diego Maradona

Partager sur:

Le stade San Paolo de Naples vient d’être rebaptisé au nom de Diego Armando Maradona. Un ultime hommage au génie argentin décédé le 25 novembre dernier…

C’est à l’unanimité que le conseil municipal de Naples a voté, ce vendredi 4 décembre 2020, la décision de renommer le stade San Paolo. Il sera officiellement rebaptisé « stade Diego Armando Maradona » à compter de ce vote, et sous réserve d’une validation de la part des autorités préfectorales de la province napolitaine.
L’idée de ce changement de nom avait été proposée par le maire lui-même, Luigi de Magistris. Celui-ci avait, dès le mercredi 25 novembre, soit quelques heures seulement après le décès du Pibe de Oro, manifesté son intention de rendre hommage au « plus grand footballeur de tous les temps ».
Les choses sont donc allées très vite, puisque la décision n’a pas attendu plus de dix jours avant d’être soumise au vote, puis validée et approuvée par tout un peuple.

Mort de Diego Maradona: Perquisition chez le médecin du footballeur

La justice Argentine a saisi dimanche le dossier médical de Diego Maradona, décédé mercredi d’une crise cardiaque à son domicile, dans le cadre d’une enquête ouverte sur la mort du célèbre footballeur. /Photo prise le 27 novmbre 2020/REUTERS/Ricardo Moraes

Il faut dire que Diego Maradona était une véritable icône dans cette ville du Sud de l’Italie. Arrivé en 1984 en provenance du FC Barcelone, le génie argentin y passera sept glorieuses années. Il a permis au club de Naples de remporter le scudetto en 1987 et 1990, les deux seuls titres de champion d’Italie de l’histoire du club. Sans compter la Supercoupe UEFA ainsi que quelques autres trophées domestiques.
Hormis son talent extraordinaire, Maradona était surtout un défenseur du peuple napolitain, généralement marginalisé et moqué dans le reste de l’Italie. Le communiqué de la mairie le précise si bien : « Grâce aux victoires footballistiques du champion argentin, ce n’est pas seulement l’équipe de Naples qui a gagné, mais toute la ville, qui s’identifie pleinement à lui. Toujours du côté des plus faibles et des gens ordinaires, Maradona a combattu les préjugés et les discriminations auxquels les Napolitains étaient encore soumis à l’intérieur des stades, devenant l’idole de toute la ville. Les faiblesses et les fragilités de l’homme n’ont jamais éclipsé la grandeur du champion. »

Le désormais stade Diego Armando Maradona a été construit en 1959 –soit un an avant la naissance de son idole–, et rénové en 1990 à l’occasion du Mondial italien. Il a une capacité de 55 000 places assises, ce qui en fait la troisième plus grande enceinte transalpine derrière le stade San Siro de Milan et le stade Olimpico de Rome.
Diego Maradona s’était rendu pour la dernière fois dans ce stade en 2014, à l’occasion d’une demi-finale retour de coupe d’Italie contre la Roma.
Il aura joué 259 matchs pour le club de Naples et marqué un total de 115 buts officiels.

 

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

doualatour@yahoo.fr

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter