Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Je fais un don

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Une infirmière chrétienne licenciée pour avoir parlé de Jésus

Sarah Kuteh, une infirmière britannique chrétienne a été renvoyée pour avoir parlé de sa foi et proposé de prier avec les patients avant des interventions chirurgicales. Elle a décidé de poursuivre ses responsables pour licenciement abusif.

Responsable des évaluations pré-opératoires sur lesquelles figurait une question sur la religion des patients dont elle s’occupait, Sarah Kuteh, qui travaille depuis 15 ans à la Dartford et Gravesham NHS Trust saisissait souvent l’occasion pour parler de sa foi :

« Je discute de ma religion avec le patient, de quelle manière j’ai trouvé Jésus-Christ et combien j’avais la paix, surtout lorsque les patients qui venaient à moi se sentaient vraiment dévastés intérieurement. Je les rassurais sur la base de la joie et de la paix que j’ai trouvé dans le Seigneur. »

En raison de son témoignage, un certain nombre de patients se sont plaints à la Direction des conversations inappropriées qu’elle avait avec eux au sujet de la religion.

Son responsable, jugeant son comportement inadéquat, lui a envoyé un avertissement par courrier, comme elle l’a expliqué elle-même :

«Le lendemain, j’ai reçu une lettre et il a déclaré que je pourrais avoir des discussions avec le patient ou s’il le patient le demande» avant d’ajouter : «Je demandais toujours aux patients s’ils étaient à l’aise (par rapport à cette discussion) et la plupart d’entre eux l’étaient. « 

N’ayant pas changé de comportement suite à cette lettre, Sarah Kuteh a  a finalement été suspendue de ses fonctions en juin et mise à pied en août suite à une enquête qui a montré comment elle avait enfreint les directives concernant la religion au travail.

Sarah Kuteh

Elle est accusée par une patiente d’avoir donner une Bible et d’avoir prié pour elle sans qu’elle ne le désire. Un autre patient a indiqué que pour lui, Sarah Kuteh lui faisait une prédication.

«À la suite de plusieurs plaintes de patients et d’un avertissement qui n’a pas entraîné de changement de comportement, nous estimons avoir agi de manière appropriée dans la gestion de cette affaire», a expliqué le porte-parole de Dartford et Gravesham NHS Trust.

Il a également déclaré dans un communiqué: «Nous avons le devoir envers nos patients de nous assurer que lorsqu’ils sont le plus vulnérables, ils ne soient pas exposés aux croyances et / ou opinions d’autrui, religieux ou autres qu’ils n’ont pas sollicitées.

Dans une vidéo exposant sa situation publiée sur la page Facebook de Christian Concern, Sarah Kuteh demande: «Comment le fait que quiconque parle de Jésus-Christ peut-il être vraiment nuisible au patient ?

Le Premier ministre, Teresa May, a déclaré récemment que les chrétiens devraient se sentir libres de parler de leur foi au travail.

A lire aussi:

Sarah Kuteh

Soutenir le journal Chrétien

A travers le monde, vous êtes des milliers à lire le Journal Chrétien quotidiennement, pour y retrouver quelque chose d’unique: une actualité, une dépêche, un témoignage, une méditation, une étude biblique ou d’autres ressources bibliques gratuites. C’est pourquoi il est si important que ce média chrétien demeure un service quotidien, gratuit et sans publicité. Cependant, un journalisme de qualité a un coût. Alors, pour que le Journal Chrétien puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au coeur de l’univers digital, votre soutien financier ponctuel ou régulier demeure indispensable. Je fais un don.

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, vos dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%

Une réponse à “Une infirmière chrétienne licenciée pour avoir parlé de Jésus”

  1. terfa dit :

    Je ne comprends pas pourquoi elle a été licenciée

Laisser un commentaire

Soutenez Bible audio

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter