Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Nouveau: Vous pouvez désormais suivre le Journal Chrétien dans Google Actualités en cliquant ici.

Réforme des retraites: Edouard Philippe promet une feuille de route avant 2020

PARIS (Reuters) – Edouard Philippe s’est engagé à présenter « avant la fin de l’année » une feuille de route avec des mesures et des « clarifications importantes » sur le projet de réforme des retraites, a déclaré lundi le président de la CFTC à l’issue d’un entretien avec le Premier ministre.

« Le détail de la réforme en soi et les mesures les plus fortes ne pourront se faire qu’après le 5 (décembre) puisqu’il y a encore une série de négociations (…), mais le Premier ministre s’est engagé à communiquer avant la fin de l’année », a dit Cyril Chabanier à la presse, à Matignon.

A dix jours de la journée de mobilisation du 5 décembre, Edouard Philippe reçoit l’ensemble des partenaires sociaux ce lundi et jusqu’à mardi dans le cadre des concertations sur le projet gouvernemental de régime universel par points fusionnant les 42 régimes de retraite existants d’ici à 2025.

Ces derniers jours, les syndicats ont accentué la pression sur l’exécutif en l’exhortant à sortir de l’ambiguïté, à l’image du secrétaire général de la CFDT Laurent Berger.

Un appel à la clarification repris par le président du Medef, première organisation patronale, qui souhaite « que les grands principes de la réforme soient annoncés le plus tôt possible », avant le 5 décembre, et insiste sur la nécessité de ramener le système à l’équilibre financier en 2025.

« Pour atteindre l’équité, il faut passer par l’équilibre », a déclaré Geoffroy Roux de Bézieux à l’issue de son entretien avec le Premier ministre. « Le COR nous a reconfirmé, avec des hypothèses optimistes sur la productivité et sur le chômage, qu’il y avait un déficit prévisible en 2025 mais aussi en 2030 très significatif, donc ça oblige à une mesure d’équilibre ».

« Mais », dans ce projet de réforme, « il y a des mesures de redistribution, de justice sociale, comme les retraites à 1.000 euros minimum, ça coûte de l’argent, donc il faut aussi trouver des recettes et aussi une mesure d’âge ».

Dans un rapport remis la semaine dernière à l’exécutif, le Conseil d’orientation des retraites évalue le déficit du régime des retraites en 2025 entre 0,3% et 0,7% du PIB, soit 7,9 à 17,2 milliards d’euros.

Le Premier ministre a fait savoir depuis que plusieurs hypothèses étaient « ouvertes » pour combler ce déficit, soulignant qu’il fallait dire aux Français clairement qu’ils devraient « travailler plus longtemps », soit « par la durée de cotisation soit par une mesure d’âge ».

(Marine Pennetier, édité par Sophie Louet)

Les commentaires sont fermés.

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter