Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Nouveau: Vous pouvez suivre le Journal Chrétien à partir de l'application Google Actualités sur votre appareil Android ou iOS, en vous connectant avec votre compte Google. Afin d'ajouter le Journal Chrétien dans vos favoris, cliquez ici.

L’ONU inquiet des refus ou retards de délivrance de visas américains à des diplomates étrangers

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, s’est récemment inquiété des refus ou retards de délivrance de visas américains à des diplomates étrangers voulant se rendre au siège de l’ONU à New York.
Son porte-parole, Stéphane Dujarric, a confié jeudi que M. Guterres demeurait « très préoccupé » par cette question, qui concerne également des experts.
« Pendant de nombreux mois, le secrétaire général et le conseiller juridique des Nations Unies (Miguel de Serpa Soares) ont exprimé à plusieurs reprises leur préoccupation et la position juridique de l’Organisation aux hauts représentants du pays hôte », à savoir les Etats-Unis, a souligné M. Dujarric, selon qui ils continueront de suivre cette affaire de près.
Si le siège de l’ONU à New York bénéficie d’un statut de quasi-extraterritorialité, les délégués de pays étrangers ont néanmoins besoin d’un visa américain pour s’y rendre. En vertu de l’Accord de siège de 1947, les Etats-Unis ont l’obligation de laisser entrer sur leur territoire les diplomates étrangers pour des activités liées à l’ONU.
Pourtant, des responsables russes et iraniens souhaitant assister cette année au coup d’envoi de la 74e Assemblée générale des Nations Unies ont fait état de difficultés à obtenir un visa. Le président iranien Hassan Rohani et son ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif n’ont ainsi reçu le leur que quelques jours avant.
Le 18 décembre, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté une résolution par consensus appelant les Etats-Unis, en tant que pays hôte du siège de l’organisation, à délivrer sans retard ces visas.
Selon l’agence russe Sputnik, les 18 diplomates russes à qui un visa avait été refusé devaient participer à des réunions de l’AG sur le désarmement et des questions juridiques.
En protestation devant cette attitude jugée inamicale, la Russie a proposé en octobre dernier de transférer la Première commission de l’AG (désarmement et sécurité internationale) à Genève ou à Vienne.
Un rapport du Comité des relations avec le pays hôte de l’ONU a observé qu’outre la Russie, des pays tels que la Chine, la République populaire démocratique de Corée, l’Iran, la Syrie et Cuba s’étaient également plaints de ce traitement.

A lire aussi:

Antonio Guterres

Les commentaires sont fermés.

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter