Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Licences de pêche : Paris reporte à jeudi sa menace de mesures de rétorsion à l’égard de Londres

La France a reporté à jeudi les mesures de rétorsion qu’elle avait prévu d’imposer à compter de ce mardi minuit au Royaume-Uni en raison de leur différend sur la pêche, ont rapporté mardi des médias français.

Une réunion est en effet prévue jeudi prochain à Paris entre le ministre britannique du Brexit, David Frost, et le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune, selon la chaîne d’information BFMTV.

« Ce n’est pas pendant qu’on négocie qu’on va mettre des sanctions. La discussion se poursuivra demain mardi (…) Les prochaines heures sont des heures importantes », avait déclaré lundi soir le président français Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse en marge de la COP26 à Glasgow, en Ecosse.

La France menace d’interdire aux bateaux de pêche britanniques de décharger leur cargaison dans les ports français et de renforcer des contrôles douaniers de tous les camions en provenance du Royaume-Uni si le gouvernement britannique n’accorde pas davantage de licences aux pêcheurs français conformément aux accords du Brexit, selon des médias français.

La ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, avait indiqué pour sa part que, faute de solution « dans les 48 heures », Londres s’appuierait sur le mécanisme de règlement des différends dans le cadre de l’accord commercial post-Brexit pour demander des « mesures compensatoires ». Le Royaume-Uni a aussi prévenu qu’il s’apprêtait à renforcer également les contrôles des bateaux de pêche européens.

En vertu de l’accord de Brexit, ces derniers peuvent en effet continuer à pêcher dans certaines eaux britanniques à condition de pouvoir prouver qu’ils y pêchaient déjà avant la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Les pêcheurs français et britanniques se disputent sur la nature et l’ampleur des justificatifs à fournir, notamment pour les petits bateaux n’ayant pas de systèmes de traçage.

Le secteur des îles anglo-normandes de Jersey et de Guernesey, très proches des côtes françaises, est le principal point de discorde entre les deux pays. Chaque bateau doit justifier d’au moins 11 jours de pêche dans cette zone, entre le 1er février 2017 et le 30 janvier 2020.

Or la France reproche au Royaume-Uni de ne pas délivrer assez de licences de pêche. Le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, déclarait le 27 octobre dernier qu’il manquait « quasiment 50% des licences auxquelles nous avons droit ». Un porte-parole du Premier ministre britannique Boris Johnson avait alors répondu que 98% des demandes de licence avaient été acceptées. Ce chiffre a été contesté par la ministre française de la Mer, Annick Girardin, selon qui 90,3% de ces demandes ont été validées.

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter