Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Adhérer

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Airbnb veut sévir contre les locations festives pendant la nuit du 31 décembre

Partager sur:

Airbnb a annoncé jeudi de nouvelles mesures de restriction dans plusieurs pays, dont la France, pour les locations de logements pendant la nuit de la Saint-Sylvestre, afin d’éviter les fêtes et les grands rassemblements dans un contexte de pandémie de coronavirus.

A compter de jeudi, « les voyageurs ne disposant pas d’au moins un commentaire positif ne pourront pas réserver un logement entier sur Airbnb pour la seule nuit du 31 décembre », écrit le spécialiste américain de la location d’hébergement de courte durée, dans un communiqué.

Les voyageurs désirant passer le réveillon du Nouvel an dans un logement loué sur la plate-forme devront en outre, quelle que soit la durée de leur séjour, attester sur l’honneur ne pas avoir l’intention d’organiser des fêtes, et en cas de manquement, ils s’exposent à des poursuites judiciaires, prévient Airbnb.

Ces mesures s’appliquent en France, aux États-Unis, au Canada, au Mexique, en Australie, au Royaume-Uni et en Espagne, précise Airbnb.

Les réservations effectuées avant le durcissement des mesures devraient toutefois être maintenues, a indiqué le groupe, soulignant que les réservations pour les fêtes et grands rassemblements sont généralement effectuées durant le mois de décembre.

Les nouvelles règles s’ajoutent aux mesures précédentes, décidées en août, qui interdisaient déjà les fêtes et rassemblements de plus de 16 personnes.

Le groupe avait également annoncé le mois dernier avoir supprimé ou suspendu en France près de 900 annonces en application d’une politique de « tolérance zéro » à l’encontre des fêtes organisées dans les appartements loués sur sa plate-forme dans le contexte de la crise sanitaire.

Ces nouvelles mesures sont prises alors qu’Airbnb prépare son introduction en Bourse sur le Nasdaq. Reuters a rapporté en octobre que le groupe espérait lever environ trois milliards de dollars (2,54 milliards d’euros) lors de son IPO, ce qui le valoriserait à plus de 30 milliards de dollars.

(Claude Chendjou, avec Mathieu Rosemain, édité par Blandine Hénault)

Je soutiens l'indépendance de la presse chrétienne!

Une majorité de journaux, télévisions et radios appartiennent à quelques milliardaires ou à des multinationales très puissantes, privant les citoyens d’un droit fondamental : avoir accès à une information libre de tout conflit d’intérêt. Le développement d’une presse chrétienne libre est aujourd’hui essentiel pour garantir le pluralisme de la presse dans le monde.
Afin que le Journal Chrétien demeure un média indépendant, gratuit et sans publicité, votre soutien financier et votre mobilisation seront décisifs. Faites un don en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.

Devenir rédacteur

J'aime l'info

Inscription à la Newsletter