Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

L’ONU appelle à intensifier l’inclusion des personnes handicapées

NEW YORK (Nations Unies), 7 décembre (Xinhua) — Un haut responsable des Nations Unies a appelé la communauté internationale à intensifier l’inclusion des personnes handicapées, en définissant quatre principaux domaines dans lesquels des progrès sont nécessaires.

La communauté internationale a adopté des cadres véritablement novateurs pour faire progresser les droits des personnes handicapées, mais il subsiste un écart important entre ces ambitions et le vécu quotidien de millions de personnes handicapées, a déclaré samedi à Doha la vice-secrétaire générale de l’ONU Amina Mohammed.

« Nous devons améliorer notre performance collective en matière d’inclusion des personnes handicapées », a-t-elle appelé.

Avec 181 Etats parties, la Convention relative aux droits des personnes handicapées est l’un des traités relatifs aux droits de l’homme les plus largement ratifiés au monde. L’Agenda pour le développement durable de 2030 s’engage fermement à faire en sorte que les personnes handicapées ne soient pas laissées pour compte dans la quête de paix et de prospérité sur une planète saine menée par la communauté internationale, a rappelé Mme Mohammed.

Mais il subsiste un écart important entre ces mesures ambitieuses et la réalité quotidienne à laquelle est confronté le milliard de personnes handicapées dans le monde, dont environ 80 % vivent dans des pays en développement où elles sont parmi les plus marginalisées de toutes les communautés touchées par la crise.

Le nombre de personnes handicapées vivant dans la pauvreté et la faim est supérieur par rapport à celui de la population générale, elles font face à beaucoup plus d’obstacles lorsqu’elles veulent avoir accès aux soins de santé et le pourcentage de personnes handicapées qui ont un emploi est deux fois moins élevé que celui des personnes non handicapées, a constaté la vice-secrétaire générale, ajoutant qu’elles sont également moins susceptibles de fréquenter l’école.

Dans toutes les régions, la stigmatisation à laquelle sont confrontées les personnes handicapées abonde, aggravée par un manque de compréhension de leurs droits et de la valeur de leur contribution à la société. Mme Mohammed a souligné que la stigmatisation continue d’alimenter la discrimination systémique, les personnes handicapées se voyant refuser l’égalité d’accès à l’éducation, à la main-d’œuvre, aux soins de santé et aux opportunités de participer à la vie publique.

« Cette situation est intenable. Cela va à l’encontre de notre engagement collectif envers la dignité humaine, de nos obligations en vertu du droit international et des solides arguments commerciaux en faveur de l’inclusion des personnes handicapées », a déclaré Mme Mohammed.

Définissant les principaux domaines dans lesquels des progrès étaient nécessaires, la vice-secrétaire générale a déclaré que certains pays devaient encore redoubler d’efforts pour accroître la disponibilité de données de haute qualité, actuelles et fiables, ventilées par handicap, afin d’éclairer leurs approches de l’inclusion des handicapés.

En outre, les ressources sont essentielles et les gouvernements devraient faire de l’inclusion des personnes handicapées une priorité dans leurs budgets nationaux.

Mme Mohammed a également appelé à une meilleure accessibilité, qu’elle a soulignée comme « une condition préalable à la pleine inclusion et à la participation significative des personnes handicapées dans notre société« .

Enfin, elle a exhorté à soutenir les personnes handicapées dans les situations de conflit et les situations humanitaires.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter