Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

L’OMS recommande toujours une quarantaine de 14 jours pour les patients atteints de la COVID-19

Bien que la plupart des gens se rétablissent de la COVID-19 dans les cinq à sept jours suivant l’apparition des symptômes, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande toujours une quarantaine de 14 jours, a déclaré mardi un responsable de l’organisation.

Lors d’un point de presse, Abdi Mahamud de l’équipe de soutien à la gestion des incidents COVID-19 de l’OMS, a indiqué que les Etats devaient prendre des décisions concernant la durée de la quarantaine en fonction de leur situation individuelle.

Dans les pays à faible taux d’infection, une période de quarantaine plus longue pourrait aider à maintenir le nombre de cas aussi bas que possible, a-t-il expliqué. Dans les endroits où il y a des cas d’emballement, cependant, des quarantaines plus courtes peuvent être justifiées afin de maintenir les pays en marche, a-t-il ajouté.

Il est possible d’être infecté à la fois par la grippe et la COVID-19, a estimé le responsable de l’OMS. Cependant, étant donné que les deux sont des virus distincts qui attaquent le corps de différentes manières, il y a « peu de risque » qu’ils se combinent en un nouveau virus.

Selon l’OMS, jusqu’au 29 décembre dernier, 128 pays ont signalé des cas du variant Omicron. En Afrique du Sud, qui avait connu une forte augmentation des cas suivie d’une baisse relativement rapide, les taux d’hospitalisation et de mortalité sont restés faibles.

Cependant, la situation ne sera pas la même dans d’autres pays, a souligné M. Mahamud.

« Alors que les dernières études indiquent toutes que le variant Omicron affecte le système respiratoire supérieur plutôt que les poumons, ce qui est une bonne nouvelle, les personnes à haut risque et les non vaccinés pourraient toujours tomber gravement malades à cause de ce variant », a-t-il expliqué.

M. Mahamud a indiqué que le variant Omicron pourrait dépasser d’autres souches en quelques semaines, en particulier dans les zones comptant un grand nombre de personnes sensibles – principalement celles qui ne sont pas vaccinées.

Au Danemark, a-t-il dit, il avait fallu deux semaines pour que le nombre de cas double avec le variant Alpha, alors qu’avec le variant Omicron, cela n’avait pris que deux jours.

« Le monde n’a jamais vu un virus aussi transmissible », a-t-il déclaré.

Le Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) de l’OMS sur la vaccination doit se réunir le 19 janvier pour examiner la situation. Les sujets à l’ordre du jour des discussions comprennent le calendrier des doses de rappel, le mélange des vaccins et la composition des futurs vaccins.

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible
TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter