Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Les effets secondaires des vaccins de Moderna et de Pfizer-BioNTech

Les effets secondaires tels que la douleur et le gonflement au point d’injection, la fatigue, les maux de tête, la fièvre et les frissons sont courants chez les personnes ayant reçu les vaccins de Moderna et de Pfizer-BioNtech contre le COVID-19, a déclaré la chaîne de télévision américaine CNBC dans un reportage consacré à la santé.

Les personnes qui ont ressenti de tels effets secondaires peuvent prendre des analgésiques en vente libre après l’injection pour atténuer ces symptômes, a suggéré CNBC, se référant aux recommandations du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Il est normal que le corps humain subisse de tels effets secondaires car le système immunitaire est configuré pour former sa préparation et sa protection contre le virus par un processus appelé « inflammation contrôlée », qui est la façon dont les vaccins à ARN messager agissent.

Pour atténuer ces effets secondaires qui peuvent être très prononcés dans certains cas, le CDC américain a signalé que les patients peuvent prendre des analgésiques en vente libre tels que l’ibuprofène, l’aspirine, les antihistaminiques ou l’acétaminophène après l’injection. Consulter un médecin pour obtenir des conseils avant de consommer de tels médicaments fait par ailleurs partie des recommandations de l’agence.

Le CDC américain ne soutient pas la pratique consistant à prendre ces médicaments antérieurement à la vaccination, selon le reportage, car cela affaiblira la réponse du système immunitaire au vaccin à ARN messager. En d’autres termes, les anticorps générés chez les personnes ayant pris des analgésiques avant leur injection ne seraient pas d’aussi bonne qualité que s’ils s’en étaient abstenus.

Le CDC a également énuméré d’autres moyens d’atténuer les effets secondaires, notamment en plaçant un chiffon humide et froid sur le point d’inoculation pour soulager la douleur, en buvant davantage en cas de fièvre et en portant des vêtements légers pour se sentir plus à l’aise.

Le reportage mentionne également qu’un nombre croissant de personnes commencent à ressentir des effets secondaires après avoir reçu la deuxième injection, car la première ne fait que déclencher la réponse immunitaire alors que la seconde la stimule.

Agir avec nous...

Le Journal Chrétien est un exemple rare dans le paysage médiatique: totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité.

Le journal emploie une équipe de journalistes professionnels et collabore avec des agences de presse internationale, qui produisent chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux religieux, économiques, politiques, environnementaux et sociaux. Nous faisons cela car nous pensons que la publication d’informations fiables, transparentes et accessibles à tous sur ces questions est indispensable.

Vous comprenez donc pourquoi nous sollicitons votre soutien. Des dizaines de milliers de personnes viennent chaque jour s’informer sur le Journal Chrétien, et de plus en plus de lecteurs comme vous soutiennent le journal.

Les dons de nos lecteurs représentent 100% de nos ressources. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, le journal serait renforcé. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir le Journal Chrétien en cliquant ici.

Téléchargez nos applications

Téléchargez nos applications

– L'application Bible.audio

Téléchargez l’application Bible.audio sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play. (appareils Android).

 

– L'application Journal Chrétien

Téléchargez l’application du Journal Chrétien sur App Store (iPhones, iPad) et Google Play (appareils Android).

 

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter