Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le vaccin Janssen soumis à révision dans l’UE en raison des craintes de thrombose

Les agences de sûreté de la santé ont indiqué vendredi qu’elles examinaient les informations signalant des cas rares de thromboses survenues chez quatre personnes ayant reçu le vaccin contre le COVID-19 développé par la compagnie Janssen, branche pharmaceutique du groupe Johnson & Johnson.

Dans un communiqué, l’Agence européenne du médicament (AEM) a déclaré que son comité de sécurité avait entamé un examen visant à évaluer les informations signalant des incidents thrombo-emboliques, survenus par la formation de caillots sanguins qui ont entraîné l’obstruction de vaisseaux sanguins chez des personnes ayant reçu le vaccin Janssen.

Sur les quatre cas graves rapportés de « caillots sanguins inhabituels présentant des faibles thrombocytes », trois sont survenus aux Etats-Unis, pays qui a entamé le déploiement de ce vaccin, tandis que le quatrième est survenu lors d’un essai clinique. Une personne est décédée en conséquence de l’un de ces incidents.

L’AEM a indiqué qu’il n’était pas clair actuellement s’il existe un lien entre l’inoculation de ce vaccin et les incidents signalés, et précisé que sa commission de sécurité des médicaments déciderait si des mesures réglementaires, telles qu’un changement d’étiquetage, s’imposent en conséquence.

Le vaccin en une seule dose de la marque Janssen n’est actuellement administré qu’aux Etats-Unis, dans le cadre d’une autorisation d’urgence. Dans l’Union européenne, il a reçu l’agrément en mars, mais son déploiement n’a pas encore débuté dans aucun Etat membre.

L’AEM a également indiqué avoir étendu son investigation sur le vaccin AstraZeneca suite au signalement d’un cas d’hémorragie.

Elle a également fait savoir vendredi qu’elle enquêtait sur la possibilité d’un lien entre l’injection du vaccin AstraZeneca et cinq cas de syndrome de fuite capillaire signalés chez des patients ayant reçu ce vaccin. Ce syndrome, caractérisé par des fuites de sang des plus petits vaisseaux sanguins dans les muscles et les cavités corporelles, se manifeste par des symptômes de gonflement et de chute de tension artérielle.

Plus tôt cette semaine, l’AEM a confirmé la possibilité d’un lien entre le vaccin AstraZeneca et l’apparition de caillots sanguins.

Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter