Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le gouvernement français veut prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 16 février

Partager sur:

 Le conseil des ministres a adopté mercredi un texte prolongeant l’état d’urgence sanitaire en France jusqu’au 16 février 2021 pour faire face à la deuxième vague épidémique liée au nouveau coronavirus.

Levé le 10 juillet, l’état d’urgence a été rétabli par décret dans la nuit de vendredi à samedi, permettant notamment l’imposition d’un couvre-feu entre 21h00 et 06h00 en Ile-de-France et huit métropoles.

L’exécutif souhaite qu’il reste en vigueur jusqu’au 1er décembre au moins, soit six semaines. Mais au-delà d’un mois, le gouvernement nécessite l’aval du Parlement.

« Le conseil des ministres a adopté le projet de loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire entrée en vigueur samedi 00h00 », a dit le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, lors du compte-rendu du conseil des ministres.

« Il nous permet de prendre des mesures plus fortes pour protéger les Française, comme le couvre-feu, a-t-il ajouté. « Le virus ne connaît pas de calendrier, la crise sanitaire va durer, aussi nous devions retourner devant le Parlement. »

Le texte « autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire et portant diverses mesures de gestion de la crise sanitaire » sera examiné le week-end prochain à l’Assemblée nationale, avant d’aller au Sénat.

Vous appréciez nos publications? Soutenez-nous !

Le Journal Chrétien est un média indépendant, gratuit et sans publicité, animé par des journalistes professionnels, qui a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. L’information, même en accès libre, a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour poursuivre notre mission. Pour plus d’information, cliquez ici.

Les commentaires sont fermés.

Adhérez au Journal Chrétien

Le Journal Chrétien est un média indépendant, gratuit et sans publicité, animé par des journalistes professionnels, qui a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. L’information, même en accès libre, a un coût. Adhérez à nos publications...

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter