Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Journée mondiale de la lutte contre le sida

GENEVE, 1er décembre (Xinhua) – « Si nous voulons mettre fin à l’épidémie de sida d’ici à 2030, comme nous nous sommes engagés à le faire dans les Objectifs de développement durable, nous devons agir ensemble sans relâche », a déclaré le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, dans un message écrit daté du 1er décembre.

L’ONU, les gouvernements, la société civile et d’autres partenaires travaillent en étroite collaboration pour élargir l’accès aux services de santé et prévenir de nouvelle version à VIH. Crédit photo: HONGQI ZHANG/ 123Rf

« L’ONU, les gouvernements, la société civile et d’autres partenaires travaillent en étroite collaboration pour élargir l’accès aux services de santé et prévenir de nouvelle version à VIH. En 2018, plus de 23 million de personnes vivant avec le VIH étaient sous traitement », a indiqué le chef de l’ONU dans le message, rendu public à Genève à l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre le sida.
Il a salué le rôle de premier plan joué par les organisations communautaires dans le monde entier dans la lutte contre le sida. « Elles aident les personnes touchées à faire valoir leurs droits, favorisent un accès sans stigmatisation à des services sociaux et à des services de santé, veillent à ce que les services bénéficient aux personnes les plus vulnérables et les plus marginalisées et exercent des pressions pour faire modifier les lois discriminatoires. Comme l’énonce très justement la formule retenue pour le thème de cette année, les organisations communautaires font la différence », a-t-il dit.
« Pourtant, tous les besoins ne sont pas satisfaits », a-t-il regretté. Selon le chef de l’ONU, alors que 38 million de personnes – un chiffre record – vivent actuellement avec le VIH, les ressources consacré à la lutte contre l’épidémie ont diminué d’un milliard de dollars l’an dernier.
« Nous devons plus que jamais tirer parti de l’action que mènent les membres des organisations communautaires qui se battent pour les intérêts de leurs pairs, fournissent des services liés au VIH, défendent des droits de la personne et offrent un soutien à celles et ceux qui en ont besoin », a-t-il souligné.
« Lorsque les organisations communautaires s’engagent, des changements positifs se produisent, les investissements portent leur fruits, et l’égalité, le respect et la dignité se trouvent renforcées », a poursuivi M. Guterres. « Avec l’aide des organisations communautaires, nous pouvons venir à bout du sida », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter