Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Covid-19 : La France et la BCE veulent une réponse forte et mieux coordonnée à la crise du nouveau coronavirus

Le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a dit mardi avoir eu un entretien téléphonique « positif » avec la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, au cours duquel ils ont souligné la nécessité d’une meilleure coopération pour élaborer une réponse forte dans la lutte contre l’épidémie du nouveau coronavirus.
« Entretien téléphonique très positif ce matin avec la présidente de la BCE Lagarde sur la réaction économique et financière au coronavirus : nous voulons une réponse forte et coordonnée au niveau de la zone euro et du G7 », a tweeté M. Le Maire.
Les ministres des Finances du G7 et leurs collègues de la zone euro devraient discuter de telles mesures lors d’une conférence téléphonique mercredi pour coordonner leur réponse face à l’épidémie de COVID-19, a-t-il précisé lundi à la chaîne France 2.
Le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, a estimé de son côté sur la chaîne BFMTV que l’industrie européenne du tourisme perdait un milliard d’euros (1,1 milliard de dollars) par mois depuis le début de l’épidémie.
« La Chine est en pause depuis deux mois (…) Et évidemment, cela pèse sur la chaîne d’approvisionnement et sur l’activité touristique en Europe », a-t-il dit en relevant que les touristes chinois ne venaient plus en Europe depuis janvier. En conséquence, l’industrie européenne du tourisme a recensé une baisse de deux millions de nuitées à l’hôtel, a ajouté M. Breton.
Dans ses prévisions pour l’économie mondiale publiées lundi, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a revu à la baisse sa prévision de croissance mondiale pour 2020 à 2,4%, soit une baisse de 0,5 point, le niveau le plus bas depuis la crise financière de 2008.
L’institution basée à Paris a averti qu’une plus grande contagion à travers la région Asie-Pacifique et les économies avancées risquerait même de réduire ce chiffre à 1,5% cette année.
Dans la zone euro, où le nombre de cas d’infection augmente, la croissance a été fixée à 0,8%, contre 1,1% en novembre.
L’Union européenne a élevé lundi le niveau de risque d’infection au COVID-19 de « modéré » à « élevé », après la confirmation de plus de 2.100 cas d’infection dans 18 de ses pays membres.

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter