Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Coronavirus : Le premier objectif pour les pays africains est de ne pas manquer les premiers cas lors de la détection

Le docteur Mary Stephen, chargée de la préparation aux urgences sanitaires du Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, a déclaré à Xinhua dans une interview exclusive sur COVID-19 que le premier objectif des pays africains était de ne pas manquer le premier cas lors de la détection, sinon l’épidémie pourrait se produire.

Le docteur Stephen a indiqué que l’OMS avait évalué la situation des pays africains au début de l’épidémie pour comprendre comment ils devaient renforcer leur capacité de riposte au virus. « Lorsqu’on faisait la première évaluation, nous avons constaté que seuls l’Afrique du Sud et le Sénégal pouvaient détecter le coronavirus, mais aujourd’hui 27 pays africains peuvent détecter et confirmer le virus. De nombreux pays africains ont activé des centres d’urgence de santé publique et des mécanismes de coordination, et ils élaborent un plan de préparation et de réponse au niveau national ».

La quasi-totalité des cas actuellement détectés en Afrique sont des cas d’importation, principalement en raison des fréquents mouvements de personnes entre les zones touchées et l’Afrique, a-t-elle ajouté. « L’OMS a levé le niveau de risque de transmission régionale et mondiale de ‘élevé’ à ‘très élevé’ et nous avons plus de pays touchés où les gens voyagent vers et depuis l’Afrique. C’est pourquoi en Afrique, nous renforçons notre capacité à détecter les premiers cas ».

L’expert médical estime qu’il faut découvrir les premiers cas avant qu’ils ne se propagent davantage, car s’ils sont manqués, il deviendra beaucoup plus difficile de contenir le virus. La responsable de l’OMS a également indiqué que la stratégie initiale du gouvernement chinois avait fonctionné car aucun des cas d’importation en Afrique ne provenait de Chine et certains autres pays ont commencé à prendre les mêmes mesures que la Chine, ce qui devrait être encouragé.

« Pour une épidémie mondiale comme celle-ci, nous appelons à la solidarité mondiale. La Chine a connu l’épidémie et les cas ont considérablement diminué, je suis sûre que la Chine peut aider d’autres pays africains à tirer parti de son expérience », a-t-elle conclu.

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter