Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Coronavirus: Des manifestations en France contre le pass vaccinal

Des manifestations contre le pass vaccinal ont eu lieu samedi dans plusieurs villes de France à l’occasion desquelles les manifestants ont dénoncé les propos d’Emmanuel Macron sur les non-vaccinés contre le COVID-19 qui ont suscité de nombreuses critiques cette semaine dans la classe politique.

Dans un entretien avec des lecteurs du Parisien rendu public mardi soir, le président de la République a déclaré vouloir « continuer à emmerder jusqu’au bout » les non-vaccinés.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen vendredi, le chef de l’Etat a déclaré vendredi, d’une conférence de presse conjointe avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, assumer totalement ses propos.

Dans l’ensemble du pays, 105.200 personnes, dont 18.000 à Paris, ont participé aux manifestations, a dit à Reuters une porte-parole du ministère de l’Intérieur.

A Paris, les manifestants lui ont répondu en scandant « On va t’emmerder » ou « Macron, ton pass, on n’en veut pas ». Dans un des cortèges parisiens, un homme a brandi une pancarte en forme de doigt d’honneur sur laquelle on pouvait lire « Moi aussi je t’emmerde Manu ».

D’autres ont brandi des affichettes sur lesquelles était écrit « Non au pass vaccinal0 ou « Liberté ».

Des manifestations ont aussi eu lieu à Marseille, Nantes ou encore Le Mans.

Selon le ministère de l’Intérieur, la police a procédé à 10 interpellations à Paris où 3 policiers et gendarmes ont été blessés et à 24 interpellations en province avec 7 policiers blessés.

L’Assemblée nationale a approuvé tôt jeudi matin le projet de loi renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire du coronavirus, dont l’une des principales mesures est la transformation du pass sanitaire en un « pass vaccinal ».

Les députés se sont prononcés à 214 voix contre 93 en faveur du texte, après trois jours de débats tendus.

Il appartient désormais au Sénat de se prononcer sur le projet de loi. L’examen du texte doit débuter en séance mardi.

(Reportage Layli Foroudi, version française Matthieu Protard)

Je fais un don
Lire, écouter et étudier la Bible

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter