Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Soutenez le Journal Chrétien Bible.audio

Journal Chrétien

L'actualité en continu

Condamnation de He Jiankui pour modification génétique illégale d’embryons humains

Le chercheur chinois He Jiankui a été condamné à trois ans de prison et à une amende de trois millions de yuans (environ 430.000 dollars) pour avoir effectué illégalement la modification génétique d’embryons humains pour la reproduction, à la suite de laquelle trois bébés génétiquement modifiés sont nés, a annoncé lundi un tribunal de la ville de Shenzhen, dans le sud de la Chine.
Le tribunal populaire de l’arrondissement de Nanshan à Shenzhen a déclaré que He, ancien professeur associé à l’Université des sciences et technologies du Sud, ainsi que deux autres personnes, avaient été condamnés pour pratique médicale illégale.
Zhang Renli et Qin Jinzhou de deux instituts médicaux de la province du Guangdong ont été condamnés respectivement à deux ans et 18 mois de prison avec sursis de deux ans, ainsi qu’à des amendes.
Selon le verdict, les trois accusés, non qualifiés pour travailler comme médecins, avaient sciemment violé les règlements et les principes éthiques du pays pour pratiquer l’édition génétique en médecine reproductive assistée.
Il indique que leurs actes avaient pour but « la recherche de la gloire et du gain personnels » et ont gravement « perturbé l’ordre médical. »
He a déclaré en novembre 2018 que les premiers bébés génétiquement modifiés du monde étaient nés, et que leur ADN avait été modifié pour leur éviter de contracter le VIH. La nouvelle a fait sensation dans le monde scientifique et a suscité une enquête immédiate des autorités.

Je fais un don
Pourquoi soutenir le Journal Chrétien?

 
Soutenir le Journal Chrétien, c’est faire naître et aider au développement d’un média affranchi de toute influence financière, industrielle ou politique. C’est un acte citoyen et chrétien.

Je fais un don pour le Journal Chrétien

TAGS:

He Jiankui

Les commentaires sont fermés.

Inscription à la Newsletter