Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Le Journal Chrétien étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, vos dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%.

Une musulmane découvre que Jésus est la Parole de Dieu

« Je lisais le Coran, je lisais la Bible. Je me souviens avoir lu ces livres de bout en bout, a expliqué Rayeesa. « Puis un jour, j’étais comme… vous savez quoi… J’ai eu besoin de savoir si Jésus est réel. »

Rayeesa est née dans une famille religieuse musulmane chiite dans le sud de Londres et a grandi en apprenant la foi islamique.

« Je me souviens que ma mère et mon père faisaient venir un mollah chez nous pour nous apprendre à lire le Coran », dit Rayeesa. « Je croyais vraiment en Allah, donc je n’ai jamais remis cela en question, mais je n’ai jamais vraiment ressenti de relation avec Dieu ».

La famille de Rayeesa était assez conservatrice. Elle voulait qu’elle suive la foi islamique, mais aussi qu’elle reste éloignée de la culture occidentale.

« J’ai reçu une éducation très stricte dans la foi chiite », dit Rayeesa. « En dehors de l’école, je ne connaissais personne d’autre que ma famille. »

Pour obéir à ses parents, Rayeesa voulait faire tout ce qu’ils lui demandaient. Cependant, il y avait quelque chose qu’elle et sa jeune sœur aimaient vraiment faire.

« Nous aimions le tennis. Et je voulais participer à des compétitions », dit Rayeesa. « Ils ne l’ont pas permis parce que ce n’était pas respectable pour une fille musulmane. »

Le sport de Rayeesa devenait une menace pour ses parents, alors ils ont pensé à faire quelque chose dont Rayeesa n’avait aucune idée.

« Ils nous ont expliqué que nous devenions trop occidentales et qu’ils voulaient que nous fassions l’expérience de leur culture. Et puis nous sommes allés au Pakistan et un jour, mes parents nous ont dit qu’ils avaient décidé que nous ne retournerions pas en Angleterre. Vous allez au Pakistan et nous allons vous trouver des maris convenables », se souvient Rayeesa. « Je n’avais jamais pensé que cela m’arriverait. Et cela m’a fait me sentir complètement seule. Je me suis dit  » oh mon Dieu « .

Elles sont restées là pendant plusieurs mois pendant que les parents de Rayeesa étaient à la recherche de leur mari. Et puis une nuit, quand ses parents dormaient, elles se sont dit :

« On ne peut pas attendre que nos parents nous marient », dit Rayeesa.

Rayeesa et sa sœur ont demandé aux agents de sécurité de les aider à s’enfuir, mais elles ne savaient pas ce qui allait se passer ensuite.

« En fait, nous avons fait confiance à ces gars pour nous aider à nous échapper et ils nous ont dit que le taxi allait arriver un peu plus tard. Pendant ce temps, ils essayaient de devenir un peu plus sympathiques avec nous mais nous n’avions rien à faire de cela », a déclaré Rayeesa. « A la fin, donc, ils nous ont ramenés chez nous et nous ont littéralement jetés devant la maison. »

Elle a dû payer pour l’erreur qu’elle avait commise. Ses parents l’ont forcée à épouser un homme venu d’Inde et ils sont rentrés en Angleterre après le mariage, laissant Rayeesa derrière eux, sans savoir qu’ils avaient fait la plus grosse erreur de leur vie.

« J’ai soudain été mariée à quelqu’un que je ne connaissais pas vraiment », se souvient Rayeesa. « Il s’est avéré qu’il ne voulait pas être marié avec moi mais qu’il voulait en fait venir en Angleterre et avoir un emploi. Son plan était que je retourne en Angleterre pour régler tous ses problèmes de papiers ».

Elle est rentrée en Angleterre brisée et blessée. Elle avait beaucoup de questions en tête. Rayeesa a même remis en question sa croyance en Allah. Elle n’a pas fait les papiers pour son mari et n’est pas retournée en Inde. Elle a rejoint les forces de police à Londres et a déménagé de la maison de ses parents.

Grâce à mon travail, j’ai fait la connaissance d’une femme appelée « Anna ». Elle travaillait avec de jeunes femmes asiatiques vulnérables et nous avons simplement établi un lien. « Nous avions le même cœur et la même vision pour essayer de les atteindre », dit Rayeesa.

Anna était croyante, alors elle a essayé de partager sa foi avec Rayeesa.

« C’était une personne très altruiste et bien que je n’étais pas une mauvaise personne, je pouvais voir qu’il manquait quelque chose dans ma vie qu’elle avait », dit Rayeesa.

Rayeesa essayait de se remettre de ce qu’elle avait vécu. Elle n’avait pas le courage de croire en quelqu’un.

« Juste parce que j’étais si curieuse, j’ai juste dit regarde « qu’est-ce que Jésus a de si spécial ? Dis-moi. Pourquoi aimes-tu tant Jésus ? » s’est souvenue Rayeesa. « Je pensais que c’était la chose la plus folle. Elle m’a dit qui était Dieu. C’était si différent de ce qu’on m’avait enseigné. On m’a enseigné que Jésus était un prophète et qu’il était comme Mahomet. Mais entendre l’explication d’Anna sur le fait que Jésus était en fait Dieu sous forme humaine qui vient et ensuite donne sa vie et meurt pour que nous puissions avoir une relation avec Dieu. Et vous savez, je me suis dit « et si c’était vrai ? Et si Jésus était vraiment Dieu ? Je crois en Mohammed et en Allah, mais si ce n’était pas la vérité ? »

« Donc, pour moi, à partir de ce moment, j’étais déterminé à trouver la vérité sur Dieu. Qui est Dieu ? Et je me suis agenouillée, j’ai prié Dieu et j’ai dit : « Jésus, si tu es réel, si tu es celui que tu dis être, alors j’entendrais ta voix lorsque tu frapperas à la porte. J’ouvrirai mon cœur et je t’ inviterai à entrer. Soudain, à la minute où j’ai dit cela, j’ai eu l’impression d’être inondée d’amour. C’était un sentiment instantané d’être lavé et accepté et j’ai alors su que ce Jésus est réel », dit Rayeesa. L’inquiétude, la peur et tout le reste ont été lavés. Cet amour que je ressentais était complet. Je savais que j’avais rencontré Dieu… J’avais rencontré Jésus. La Bible a le dernier mot. C’est la parole de Dieu. Dans le Coran, il est dit que Jésus est la parole de Dieu. »

Rayeesa a donné sa vie à Jésus ce jour-là et n’a jamais regardé en arrière. Elle est maintenant mariée à un homme pieux appelé Richard et ils vivent à Hereford avec leurs trois beaux enfants. Rayeesa dirige un cours de cuisine et témoigne de l’amour de Jésus avec les autres, en particulier avec les femmes qui ont vécu des situations similaires dans leur vie. Sa famille ne l’a jamais acceptée après qu’elle soit devenue chrétienne. Mais Rayeesa a trouvé en Jésus une nouvelle famille qui est éternelle.

« Dieu est toujours avec moi. Il ne me quittera jamais et ne m’abandonnera jamais », dit Rayeesa. « Et je crois aussi qu’il réunira ma famille et qu’il lui apportera aussi ma famille. J’y crois. »

Version originale : « Former Muslim Recounts Journey to Freedom » par Abhinav Revis/CBN News traduit par Isabelle Goepp

Copyright © CBN (Christian Broadcasting Network). Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cet article (texte, photos, logos, vidéos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par CBN. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit.

Découvrez notre site de ressources bibliques

Le  site www.bible.audio qui donne la possibilité à tous les chrétiens d’avoir accès à des ressources telles que la Bible audio, la Bible annotée, la Bible interlinéaire, la Bible avec dictionnaire, la Bible avec codes strongs, la Bible avec l'atlas biblique interactif, la Concordance biblique, le lexique Grec et Hébreu, un comparateur des versions bibliques, trois commentaires bibliques qui vous expliquent la Bible verset par verset, quatre  dictionnaires bibliques entièrement consultables en ligne, etc.

Les commentaires sont fermés.

Soutenez la création d’un service d’étude biblique en ligne

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter