Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Une jeune musulmane découvre Jésus grâce à une page Facebook

Pour les chrétiens qui vivent leur foi en secret dans le monde, les modes de communications en ligne largement utilisés pendant le confinement leur permettent non seulement d’entendre la bonne nouvelle de Jésus dans des pays fermés à l’Evangile mais aussi de recevoir un enseignement biblique.

En Afrique du Nord, Islèm * a été élevé dans une famille musulmane. Pour autant que son père le sache, elle est toujours musulmane. Mais cette étudiante de 22 ans suit courageusement Jésus en secret – et elle l’a découvert en ligne rapporte Open Doors United Kindom.

À la recherche de Jésus

Quand Islèm a voulu pour la première fois en savoir plus sur le christianisme, elle n’avait pas d’amis ou de famille à qui elle pouvait demander. Elle ne savait même pas qu’il était possible de devenir chrétienne, étant donné son éducation et son lieu de résidence.

«A cette époque, je pensais qu’il n’y avait pas de chrétiens en Afrique du Nord. Je pensais que je serais le premier. Pour moi, les chrétiens étaient des gens vivant à l’étranger. » a raconté la jeune-femme à Open Doors.

En Afrique du Nord (à l’exception de l’Égypte), en effet, le nombre de chrétiens est minime. Ceux qui suivent Jésus dans cette région doivent le faire secrètement, individuellement ou par le biais de l’église souterraine, particulièrement lorsqu’ils sont musulmans convertis au christianisme. Dans de nombreuses parties de la région, parler de l’évangile à un musulman ou se convertir à l’islam est illégal.

C’est pourquoi la diffusion en ligne est si importante en Afrique du Nord. Il peut atteindre des personnes qui, autrement, seraient complètement seules avec leurs questions. Les premières recherches en ligne d’Islèm n’ont abouti à rien – mais plus tard, heureusement, elle a recommencé la recherche. Elle savait qu’il manquait quelque chose.

Trouver Jésus sur Facebook

Quelques années plus tard, quand Islèm avait 15 ans, elle a passé quelque temps à l’hôpital avec une infection rénale. La vie à la maison avait été de plus en plus difficile et son père était agressif envers sa mère. Islèm se débattait psychologiquement.

«J’ai utilisé mon smartphone pour aller sur Facebook», se souvient Islèm. « Et pendant que j’étais sur la page de destination, j’ai vu une page intitulée  » Chrétiens dans [le pays d’Islèm *] «  ».

Cette forme de sensibilisation sur les médias sociaux est de plus en plus utilisée par Open Doors pour atteindre les perdus et les nouveaux croyants. Pendant la crise des coronavirus, avec une sensibilisation en face à face impossible, les projets en ligne sont plus cruciaux que jamais. Les partenaires d’Open Doors développent leurs programmes en ligne en Afrique du Nord, offrant des activités de sensibilisation, de formation, de lecture de la Bible, de prière et d’encouragement spirituel. Ces projets en ligne étaient déjà une bouée de sauvetage pour de nombreux croyants secrets ; maintenant, ils sont essentiels à la survie de l’église.

«C’était étrange pour moi», poursuit Islèm. «J’ai cliqué dessus, mais je l’ai arrêté. J’ai éteint mon téléphone. Quand je l’ai rallumé – encore une fois, la même page devant mes yeux. Peut-être qu’il y avait quelque chose, peut-être que c’était un signe. J’ai cliqué dessus et envoyé un message. « 

Quelqu’un du groupe a répondu. Islèm a parlé à un pasteur et il s’est arrangé pour qu’on lui apporte une Bible:

«Une fille est venue avec son frère pour me donner une Bible. Elle a dit qu’ils allaient dans une église – je leur ai demandé si je pouvais venir avec eux, et elle a dit oui. Je suis allé à l’église et c’était génial ! »

Le chemin et le risque

C’est ainsi qu’Islèm a trouvé une communauté de croyants dont elle peut recevoir des enseignements, en gardant sa recherche secrète pour ses parents. Peu après, elle a participé à un groupe d’étude biblique dirigé par les partenaires d’Open Doors et financé par les partisans d’Open Doors :

« C’était la première fois que je lisais la Bible, avec un pasteur qui m’expliquait les versets. Ce jour-là, le pasteur enseignait Jean 14 : 6 : « Jésus répondit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi ». Ce jour-là, je suis devenu croyante ».

Islèm continuait d’aller à l’église et de prier avec le pasteur et sa femme. Elle lisait la Bible chaque fois qu’elle le pouvait :

«Pour moi, lire la Bible, c’était comme manger; c’était un besoin. Je voulais lire de plus en plus. J’étais vraiment content. Je me sentais à l’aise. « 

Pendant tout le temps où Islèm apprenait à connaître Jésus et participait à des séminaires de formation, elle devait garder sa foi secrète : «Ma famille pense toujours que je suis musulmane», explique Islèm. «Seule ma mère sait que je suis chrétienne et elle l’accepte. Mon père n’en sait rien. » Les seules fois où elle a soulevé le sujet du christianisme avec son père, il a répondu violemment. «Je pensais que si je disais quelque chose de plus, il me tuerait, »dit-elle. Il est trop dangereux pour Islèm de vivre sa foi ouvertement.

« Jésus est comme l’oxygène »

Islèm parle avec passion de sa relation avec Jésus maintenant :

«Jésus est comme l’oxygène, car sans oxygène, vous ne pouvez pas respirer. Si Jésus n’était pas dans ma vie, je ne serais pas ici aujourd’hui, je ne serais pas vivante. « 

Sans ce premier groupe Facebook qui a conduit Islèm aux réponses dont elle avait besoin, elle pourrait encore attendre une rencontre avec Jésus et la vie qu’elle reçoit de lui. La Bible nous dit «cherchez et vous trouverez» (Matthieu 7: 7)

Au 21e siècle, chercher peut signifier rechercher sur Facebook ! Il y aura toujours un rôle vital joué par la formation de disciple en face à face et l’évangélisation, bien sûr, ainsi que pour la distribution en contrebande de Bibles sur le terrain à des croyants secrets qui ne peuvent pas les obtenir – mais il y a un endroit vital, en particulier pendant cette pandémie, pour la sensibilisation qui se déroule sur les réseaux sociaux et ailleurs en ligne.

Les commentaires sont fermés.

Soutenez la création d’un service d’étude biblique en ligne

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter