Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Un musulman entend un verset de la Bible qui va changer sa vie pour toujours

C’est alors q’Abdul Razak *, un musulman qui se formait pour devenir imam, se rendait, sans savoir pourquoi, à une évangélisation en plein air, qu’il va entendre le verset 5 de jean 3 « En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. » Des mots qui vont bouleverser sa vie…

Open Doors USA, une organisation chrétienne qui soutien les chrétiens persécutés et dans laquelle Abdul Razak * (nom changé pour des raisons de sécurité) travaille aujourd’hui, a partagé le témoignage de ce musulman qui s’est converti au christianisme dont voici l’histoire.

Abdul Razak est né dans une famille musulmane fondamentaliste en Afrique de l’est. Après avoir fréquenté une madrassa (école coranique) pour étudier le Coran et toutes les règles de l’islam, il a commencé à enseigner d’autres enfants avant de continuer ses études pour devenir imam.

Un jour, peu avant sa mort, l’imam redouté de tous dont il était devenu disciple lui a dit qu’il avait eu une vision dans laquelle il l’avait vu quitter les voies d’Allah. Choqué de ces paroles, Abdul Razak a supplié d’en savoir plus, ce que cet imam ne voulait pas faire. Il est finalement décédé sans qu’Abdul Razak n’en apprenne davantage.

Alors qu’il continuait ses études, il a assisté à une évangélisation en plein air, ce qui l’a étonné lui-même comme il l’a expliqué à Open Doors :

« Je ne sais pas trop pourquoi je suis parti, parce que je haïssais les chrétiens et les voyais comme des païens diaboliques. »

Ce jour là, Abdul a entendu un verset de la Parole de Dieu qui va changer sa vie pour toujours.

« En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. ». Jean 3 v 5

Bien qu’il ait essayé d’oublier ces quelques mots, il n’y parvenait pas. Ils vont brûler dans son coeur et  l’emmener sur un chemin de recherche de la vérité qu’il qualifie lui-même de frustrant.

Ses pas vont dans un premier temps le conduire à se rendre à la mosquée :

« Quand j’ai interrogé les musulmans à propos de ce verset, ils l’ont considéré comme un discours typiquement chrétien. Ils m’ont averti : ‘Les chrétiens sont de mauvaises personnes. Si tu les écoutes, tu seras comme eux.’ Ils m’ont dit de défier les chrétiens sur leur croyance en Jésus et dans la Trinité, mais cela ne m’a pas aidé à trouver les réponses que je cherchais. Ils ont même essayé de prouver à partir de la Bible que le christianisme était faux. »

Chez les chrétiens, Abdul a eu sa deuxième déception. Les réponses d’un pasteur sur l’islam et le prophète Mohamed vont en effet profondément l’offenser et susciter de nouvelles questions sans solution.

Abdul Razak constatera pourtant une chose qui interpellera sa conscience : à chaque fois que les chrétiens priaient pour lui, il ressentais la paix alors qu’il était tourmenté depuis son enfance par des cauchemars :

« Depuis mon enfance, j’avais été tourmenté par des cauchemars récurrents et des visions sur un serpent terrifiant. Parfois, je pouvais sentir physiquement son horrible présence avec moi. Quand ils ont prié, le serpent était parti et j’avais la paix. Je voulais que cette paix dure. »

A la recherche de réponses, plusieurs églises vont refuser de le recevoir parce qu’il est un musulman dévot. Mais un jour, il est arrivé dans un église qui l’a accueilli et a répondu à ses questions pendant près de deux mois avant de lui dire doucement la vérité : « tu recherches le chemin du salut dans l’islam, mais on ne le trouve que dans le Christ »

Malgré ces réponses, Abdul a continué à fréquenter l’église et la mosquée, cherchant toujours des réponses. Un jour, un groupe de chrétiens lui dira qu’il est important de choisir et a prié pour lui.

« Ensuite, la paix a rempli mon coeur. Cette nuit-là, je rêvai de nouveau du serpent, mais cette fois-ci, une lumière le consuma. Il est mort. »

Après cette nuit, Abdul est devenu disciple de Jésus, et a été baptisé. Il est resté dans l’église pour sa propre sécurité et a suivi des cours bibliques les deux années suivantes. Assistant à des événements évangéliques, il a également partagé son témoignage et commencé à prêcher :

«  Je voulais que les musulmans sachent ce qui me posait problème et puissent faire leurs propres choix. Beaucoup de gens sont venus à Christ. Je me suis senti tellement heureux. »

A cause de sa foi, il a commencé à être persécuté non seulement par les musulmans de la mosquée mais aussi par sa propre famille qui l’a désavoué.

Sa sœur aînée, qui avait aidé à payer ses études, a retiré son soutien, mais Dieu a pourvu par un chrétien qui a proposé de payer le reste de ses études et a également financé plus tard une école biblique dans un autre pays.

Abdul travaille aujourd’hui comme formateur avec Open Doors. Il donne non seulement un éclairage sur l’islam mais enseigne aussi les convertis chrétiens locaux afin de les affermir dans leur nouvelle foi et de ne pas être dans la confusion à cause de prédicateurs musulmans qui viennent essayer de les déstabiliser. Enfin, il apprend aux disciples de Jésus à partager la Bonne Nouvelle :

« Nous disons également à ces chrétiens comment ils peuvent partager l’évangile avec les musulmans. Nous avons vu une augmentation du nombre de demandeurs musulmans. Ils posent beaucoup de questions sur le christianisme, désirant sincèrement connaître la vérité. »

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter