Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Il voulait venger la mort de son frère mais Dieu a changé son coeur

Le coeur rempli de haine, Alborz * n’avait qu’un désir : il voulait venger la mort de son frère, qui à cause de sa foi en Jésus, avait été torturé et tué par les talibans en Afghanistan. Pourtant, l’enseignement du Sermon sur la montagne va le toucher profondément et tout changer.

« Lorsque les talibans ont découvert que mon frère était chrétien, ils l’ont suspendu à l’envers, lui ont cassé les mains et les doigts et lui ont brûlé le visage avec des cigarettes », a expliqué Alborz * à SAT-7 PARS. «Ils ont mis cet enfant de Dieu dans les tourments les plus affreux et l’ont tué.»

Alborz était submergé de rage, pensant peu à l’idée de pardonner aux tueurs de son frère, même s’il était lui-même un chrétien de nom.

« Il s’est retrouvé dans un état permanent de détresse et de colère, avec un fort désir de vengeance », selon SAT-7.

« Les sentiments de haine sont devenus mon compagnon fidèle », a déclaré Alborz. «L’angoisse et l’amertume qui ont rempli mon être ont fait des ravages et je me suis vite retrouvé sans amis. Même à la maison, je ne parlais pas avec gentillesse à ceux qui m’entouraient. »

Un jour, son père, également chrétien, a déclaré à Alborz : « Tu dois pardonner à ceux qui ont tué mon fils ».

Alborz a été surpris, car les pères en Afghanistan exigent souvent que les frères et sœurs vengent un enfant assassiné, mais le père d’Alborz était chrétien depuis plus de 30 ans.

Alborz a grandi en Iran où il était illégal d’être chrétien ou de posséder une Bible.

«Je n’ai pas grandi avec le bon enseignement biblique», explique-t-il. «Ce n’est qu’à notre retour en Afghanistan que mon frère, alors âgé de 24 ans, a pu trouver une Bible que nous avons commencé à lire. Je me considérais comme chrétien, mais ma foi était faible. »

« Alors, quand mon père m’a dit que je devais pardonner les assassins de mon frère ou cela détruirait ma vie, je ne pouvais pas l’accepter. »

Pendant trois ans, Alborz a lutté intérieurement avec l’idée du pardon et a eu davantage de conversations avec son père. Il a également lu le Nouveau Testament, ce qui l’a beaucoup influencé.

«Les paroles de Jésus sur la colère, la vengeance et le pardon ont eu un impact énorme sur moi», a-t-il déclaré à SAT-7. «La lecture du sermon sur la montagne m’a vraiment bouleversé. Mes larmes ont coulé, mon cœur s’est adouci et j’ai finalement pardonné aux talibans. À ce moment-là, le fardeau que je portais m’a été retiré. »

«Depuis huit ans, je suis un vrai croyant et je peux maintenant pardonner. J’ai une grande joie que Dieu a mis dans mon coeur. »

«Ma prière est que le Seigneur touche le cœur des Afghans. Je prie également pour le merveilleux peuple d’Iran et je prie pour ceux qui sont faibles dans leur foi, comme je l’étais autrefois, d’être renforcés dans leur conviction. »

Les commentaires sont fermés.

Soutenez la création d’un service d’étude biblique en ligne

Le Journal Chrétien a lancé un projet d’étude biblique en ligne (bible.chretiens.info) comprenant des versions de la Bible, des dictionnaires et concordances bibliques, la Bible avec Strong grec et hébreux, et plein d’autres surprises.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Inscription à la Newsletter