Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Le Journal Chrétien

L'actualité en continu

Nouveau: Vous pouvez suivre le Journal Chrétien à partir de l'application Google Actualités sur votre appareil Android ou iOS, en vous connectant avec votre compte Google. Afin d'ajouter le Journal Chrétien dans vos favoris, cliquez ici.

Face à ses crises de panique, une musulmane se tourne vers Jésus qui la délivre

Rien ne semblait pouvoir apaiser les crises de panique auxquelles Jazal, une jeune femme musulmane, était régulièrement confrontée, pas même les prières adressées à Allah. Pourtant, un jour, une prière d’une collègue de travail faite au nom de Jésus va lui faire découvrir une paix jamais ressentie auparavant…

Jazal a grandi dans une famille musulmane stricte d’Amérique, qui suivaient rigoureusement les prescriptions du Coran. Elle pensait qu’en restant fidèle à l’islam, en se rendant à la mosquée avec ses parents et en participant au jeûne du Ramadan, les liens entre eux se resserreraient. Pourtant, elle n’a jamais vu le résultat escompté.

Bien au contraire. En raison du fait que son père et sa mère se battaient fréquemment entre eux, Jazal avait dû fuir plus d’une fois avec elle au beau milieu de la nuit.

Quand elle adressait ses prières à Allah, elle n’avait pas la paix, explique la jeune-femme sur une vidéo de The 700 Club qui a rapporté son témoignage.

«Allah me semblait vraiment distant. Je n’avais pas vraiment l’impression d’être écoutée. J’avais le sentiment de brasser de l’air. Je ne ressentais vraiment rien en retour de Dieu, aucun amour, aucun soutien ou aucun espoir. Je voulais, oui je voulais cette paix dont les gens parlent sans cesse représentée dans l’islam mais je n’ai jamais ressenti cela. »

Alors qu’elle était lycéenne, son père a finalement demandé le divorce et sa mère a fondé une nouvelle famille mais le manque de stabilité familiale a eu sur Jazal de graves conséquences : non seulement elle ne se sentait totalement indigne d’être aimée mais a commencé aussi à avoir des crises de panique.

C’est au cours de ses études, alors qu’elle travaillait à temps partiel dans une école privée, que ses angoisses ont atteint des sommets :

«Je pensais que j’allais mourir. Mon rythme cardiaque augmentait simplement », se souvient-elle. «Je commençais à transpirer. Je ressentais juste l’obscurité. « 

L’administratrice de l’école, Connie, est venu à son aide.

«Chaque fois que j’avais des crises de panique au travail, elle priait avec moi et je ressentais beaucoup de paix. Je ne me suis jamais sentie ainsi quand j’ai fini de prier ma prière islamique », se souvient-elle.

La paix ressentie va la conduire à s’interroger et à désirer ardemment ce que l’administratrice de l’école semblait avoir et qu’elle n’avait pas.

Invitée à l’église de Connie, elle va entendre parler, époustouflée, de l’expiation du Christ, un concept totalement absent de l’islam

« En tant que musulmane, je ne comprenais même pas pourquoi Jésus était mort », dit-elle. «J’ai appris qu’il est mort pour nos péchés.»

Jazal a alors commencé à réfléchir sur l’offre gratuite de pardon du Christ, puis est retournée vers le Coran pour l’étudier. Mais elle a constaté qu’il dénaturait le christianisme.

Quelques jours plus tard, elle a subi une autre grave crise de panique et s’est dit en son coeur :  « Peut-être que je devrais prier comme Mlle Connie« . Alors qu’elle priait, elle a vu une lumière éblouissante illuminer son visage et a ressenti une vague pénétrante de paix et d’amour. Elle s’est aussitôt endormie.

Le lendemain matin, lorsqu’elle s’est réveillée, elle a sorti la Bible qui lui avait été donnée et a commencé à la parcourir.

«Ce que j’ai trouvé là-dedans, c’était tellement de paix», dit-elle.

Le passage d’Esaïe 49 v 14 – 16 où il est écrit : « Sion disait : L’Éternel m’abandonne, Le Seigneur m’oublie ! Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point. Voici, je t’ai gravée sur mes mains ; Tes murs sont toujours devant mes yeux. » a profondément touché son coeur.

Jazal explique qu’elle a découvert à travers ce passage quelque chose d’unique et dont elle n’avait aucune idée : Dieu l’aimait et se souciait d’elle !

 « Dieu est vraiment apparu quand j’avais le plus besoin de lui. »

Elle a continué à étudier et a vu les preuves historiques à l’appui de la Bible. En acceptant Jésus comme Dieu, elle n’a plus jamais subi d’attaques de panique.

Aujourd’hui, cette musulmane convertie au christianisme est mariée et vit à Houston. Elle partage sa foi avec audace.

«Je veux que tout ce que je fais et dis le représente. Cela me donne un objectif tellement incroyable dans la vie », dit-elle. « Je suis la représentante de Dieu ici. Je peux être Ses mains et Ses pieds et montrer aux autres à quoi ressemble l’amour de Dieu. »

Les commentaires sont fermés.

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la Newsletter