Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Dispersion de 6000 chrétiens rassemblés pour prier pour leur pasteur en Inde

La police a dispersé un rassemblement de 6000 chrétiens dans le nord de l’Inde venu prier pour Santosh Jaiwal, leur pasteur, qui a été accusé faussement par les extrémistes hindous de conversion forcée, de détention d’armes et de magie noire. Les croyants craignent en effet qu’il soit arrêté.

Mardi 15 octobre dernier, un officier administratif du district de Bahraich, dans l’Uttar Pradesh, en lien avec la police, s’est rendu au village de Pandeypurwa, pour ordonner la dispersion d’un rassemblement de 6000 chrétiens.

« Au moins 6 000 personnes étaient présentes pour la prière et quelques minutes plus tard, la congrégation s’est dispersée et la police a démantelé la scène et les barricades », a déclaré le pasteur Santosh Jaiswal selon Morning Star News.

Malgré l’absence de preuves constatées contre le pasteur après une enquête administrative, la police a tout de même ordonné de mettre fin aux services religieux.

Ayant déménagé il y a sept mois dans la région pour proclamer le Christ parmi les villageois ruraux à la frontière avec le Népal, Santosh Jaiswal, un jeune pasteur de 23 ans, a été accusé de pratiquer la magie noire sur des hindous.

Et voilà pourquoi. Une semaine auparavant, un journaliste brahmane (de haute caste hindoue) est venu au culte. il a filmé les chrétiens qui louaient le Seigneur en levant les mains et en priant, et a vu que certaines personnes possédées gémissaient alors qu’elles participaient à ce service. Il a également interviewé des personnes ayant connu la guérison

« Bientôt, les médias locaux ont rapporté que les prières étaient des rituels de magie noire et qu’un prêtre chrétien prônait la croyance aveugle. »

Les officiers de police ont ensuite repris les mêmes accusations

« Les personnes souffrant de maladies chroniques et celles qui sont possédées par des esprits diaboliques sont soulagées par des prières », a-t-il déclaré. « Nous partageons l’évangile avec eux et quand ils mettent leur foi en Christ, ils sont guéris. Seule leur foi les guérit, ce n’est pas moi. Je ne suis personne pour effectuer des miracles ou des tours de magie. Quand une personne souffrante demande des prières, tout ce que je fais, c’est de prier pour elles. »

Santosh Jaiswal travaillait comme superviseur dans un pub de Delhi lorsqu’il a appris que Jésus existait. Il a alors eu le désir ardent de proclamer sa foi au plus grand nombre de personne, a quitté son emploi et a suivi une formation biblique de deux ans. Il est ensuite retourné à Pandeypurwa pour exercer son ministère au sein de son peuple.

« En mars, nous étions une église de maison de 12 croyants », a déclaré le pasteur Jaiswal. «Bientôt, les malades et les personnes ayant besoin de prières sont parvenus jusqu’à nous. Pendant que nous priions, le Seigneur leur donna la délivrance et les gens venaient aussi de villages lointains. Quand on reçoit la guérison, le village entier, curieux de connaître le Christ, se presse pour prier. « 

En quelques mois, le nombre de fidèles s’est multiplié, a-t-il déclaré.

« Aujourd’hui, au moins 6 000 personnes se rassemblent pour la prière les dimanches et les jours de semaine », a-t-il déclaré.

Le président du village, Ram Sufal Mishra, est au courant des services offerts dans le village et ne s’y est jamais opposé, a t-il ajouté.

Le cas du pasteur Santosh Jaiswal est loin d’être unique puisque, dans cette partie de l’Inde, plusieurs autres cultes ont été interrompus par la police et des pasteurs ont été accusés faussement et menacés d’emprisonnement.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter