Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

A cause de sa foi, un chrétien perd tout mais sa joie demeure

A cause de sa foi en Jésus-Christ, Mohan a tout perdu, sa maison, ses amis, son gagne-pain à savoir la parcelle de terrain en Inde qu’il cultivait avec sa famille. Il a même dû fuir son village mais sa joie en Christ reste entière et son témoignage a conduit trois familles à accepter Jésus.

Mohan * (nom changé pour des raisons de sécurité) était sans doute loin de s’imaginer que devenir disciple de Jésus-Christ conduirait à la persécution. Voici l’histoire de sa conversion et de sa vie après sa décision d’accepter Jésus telle qu’elle est rapportée par Open Doors USA.

Mohan et sa famille suivait la religion pratiquée dans le village, une croyance qui consistait à vénérer des pierres. Mais lorsque Mohan et sa mère son tombés malades, la religion du village ne leur a fourni ni l’aide ni l’espoir dont ils avaient besoin.

Alors que Mohan avait 20 ans, un chrétien lui a parlé, ainsi qu’à sa mère, de Jésus, tout en les invitant dans une église en dehors du village.

Mohan et sa mère ont tous deux fréquenté l’église et lors du premier service, le pasteur a prié pour eux.

« Mes yeux étaient fermés dans la prière et j’ai vu une lumière venir vers moi et j’ai senti que quelqu’un m’avait ouvert les yeux », raconte Mohan.

Au cours de ce service religieux, Mohan a déclaré que sa mère et lui étaient tous deux guéris – la maladie de Mohan avait disparu et les problèmes d’estomac de sa mère – et ce jour-là, la rencontre avec Jésus va changer à jamais le cours de leurs vies. Mohan et sa mère ont accepté Jésus.

Mais peu de temps après avoir commencé à suivre Jésus, d’autres personnes du village ont pris conscience de leur conversion, et la persécution a commencé..

« Quand les gens m’ont vu aller à l’église, après un an, j’ai accepté Jésus-Christ, les gens ont commencé à s’opposer à nous », dit Mohan.

Des villageois se sont rassemblés et sont venus chez Mohan, soulevant la poussière et agitant des baguettes de bambou avec colère.

«Vous n’adorez pas le dieu de ce village ! » ont-ils crié.

Mohan les regarda déchirer les tuiles de son toit. Puis ils ont tiré la porte et les charnières ont cédé.

Mohan, âgé de 21 ans à peine, se tenait dans un coin, avec sa mère et ses deux frères et soeurs plus jeunes, sans son père, décédé des années plus tôt.

Il ne savait pas quoi faire, alors il a juste continué à prier. Un des hommes a attrapé Mohan et lui a dit qu’il était une honte, puis l’a frappé au visage.

Le chef du Panchayat, un groupe d’anciens qui dicte les règles de vie et de communauté du village, a lancé trois avertissements à la famille de Mohan.

« Quittez l’église et ce Jésus que vous suivez. »

Ne voulant pas renier Jésus, après les avoir menacé à plusieurs reprises, les anciens ont mis leur menace à exécution :

« Ils ont détruit notre maison simplement parce que nous croyons en Jésus-Christ », partage Mohan.

Finalement, l’oncle de Mohan est venu les défendre et leur a laissé le temps de quitter leur maison et leur village avant que la situation ne s’aggrave. Mais ils ont tout perdu – leur maison, leur communauté, leurs amis, leur ferme et leur gagne-pain.

Après que les dirigeants du village les aient chassés de chez eux, les Panchayat se sont également rendus à la police pour dénoncer la famille de Mohan. Au lieu de soutenir la famille de Mohan, de demander justice et d’arrêter leurs agresseurs, la police a ordonné à Mohan et à sa mère de ne pas retourner dans le village.

Ayant peu de solution,  la famille de Mohan a décidé de construire une petite hutte de fortune près de leur église comme abri. Mais depuis qu’ils ont perdu leur maison et leur ferme, ils n’avaient aucun moyen de gagner leur vie.

Les collaborateurs travaillant avec Open Doors ayant entendu leur histoire les ont rencontré pour prier avec eux et les encourager dans leur foi et leur fournir des chèvres, une bâche, du riz et une aide financière pour les soutenir dans cette épreuve.

«Vous avez payé l’argent pour les chèvres et nous avez soutenu», dit Mohan avec un sourire. «Je vais élever les chèvres et quand il y en aura plus, je les vendrai et gagnerai de l’argent. Si cette organisation ne nous avait pas aidés, nous aurions rencontré des difficultés et davantage de problèmes auraient augmenté. »

« Après avoir obtenu l’aide de cette organisation, je me sens fort et espère en l’avenir », a-t-il ajouté.

Les luttes pour la famille de Mohan ne sont pas terminées, mais sa joie en Christ déborde toujours.

« Les gens qui sont contre moi, je leur ai pardonné et, après leur avoir pardonné, je ressens la paix dans mon cœur », dit-il. Mohan se réjouit également du fait que trois autres familles du village ont appris à connaître Jésus grâce au témoignage de sa famille. »

Quand on lui demande s’il voudrait revenir sur sa décision de suivre Jésus, Mohan lève les yeux et dit : « Non. Cela vaut la peine de marcher avec Jésus. « 

 

Voir aussi :

Une réponse à “A cause de sa foi, un chrétien perd tout mais sa joie demeure”

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter