Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Persistance des attaques contre les chrétiens en Egypte

Les chrétiens coptes égyptiens, qui composent environ 10% de la population égyptienne, continuent à être regardés comme des citoyens de seconde zone par une partie de leurs voisins. Et cet état d’esprit se traduit par des attaques. Mgr Kyrillos William, évêque copte catholique d’Assiout, témoigne à l’AED de son espérance pour les chrétiens d’Égypte.

« Nous remercions Dieu, notre situation s’améliore. Le Président [al-Sissi] est de bonne volonté envers les chrétiens. Il est le Président de tous les Égyptiens », se réjouit Mgr Kyrillos. Concrètement, les chrétiens voient leurs conditions s’améliorer sous l’actuel gouvernement. En particulier, il devient plus facile de construire des églises, alors que depuis plus de 160 ans, les chrétiens devaient obtenir la permission du chef de l’État égyptien pour construire de nouveaux édifices religieux.

Persistance des attaques contre les chrétiens

En montrant cet optimisme, l’évêque ne cherche pas occulter la réalité. Les Coptes égyptiens, qui composent environ 10% de la population égyptienne, continuent à être regardés comme des citoyens de seconde zone par une partie de leurs voisins. Et cet état d’esprit se traduit par des attaques. Ainsi le 17 novembre 2019, trois coptes ont été poignardés par un musulman qui prétendait que : « Les chrétiens n’ont pas le droit de rester dans la rue ». Ils résidaient dans le village de Nassiriya, à majorité copte, près de Beni Mazar, au centre du pays. L’assaillant a été saisi par la police, qui le connaissait déjà pour des délits de trafic de drogues et de prostitution.

Enlèvements planifiés de jeunes chrétiennes

D’une façon plus insidieuse, la pratique des enlèvements de jeunes chrétiennes coptes par des musulmans persiste. Et c’est d’autant plus grave que certains rapports suggèrent que la police facilite ces enlèvements, selon Mgr Kyrillos qui précise : « Ils se produisent dans les zones où les organisations islamiques sont puissantes, mais dans notre région, il n’y a pas trop de problèmes ».

World Watch Monitor a interviewé un ancien membre d’un réseau islamiste qui ciblait activement les jeunes filles coptes, avant qu’il ne quitte l’Islam. Il a déclaré : « Le groupe de ravisseurs se réunit dans une mosquée pour discuter des victimes potentielles. Ils gardent un œil sur les maisons chrétiennes et surveillent tout ce qui se passe. C’est à partir de cela qu’ils tissent une toile d’araignée autour des filles ».

Ces exactions sont symptomatiques de la mentalité des extrémistes qui s’en prennent aux chrétiens par haine, mais aussi pour faire passer un message au gouvernement, explique Mgr Kyrillos William : « Ils veulent dire aux chrétiens que le gouvernement ne peut pas les protéger, qu’ils devraient quitter l’Égypte ».

Les Égyptiens unis contre l’État islamique

Une stratégie qui n’aboutira à rien, sinon à de la souffrance, si l’on en croit l’évêque : « Ils aimeraient établir un État islamique. Mais en Égypte, cela ne se concrétisera jamais. Les Égyptiens sont proches les uns des autres – les chrétiens et les musulmans sont trop unis pour que les extrémistes causent des problèmes »

Copyright © AED. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cet article (texte, photos, logos, vidéos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’Aide à l’Eglise en Détresse (AED). Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter